Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Le conseil municipal de Bouna dénonce un réel problème d’ordre public dans la ville
Publié le jeudi 2 mars 2017  |  AIP
Comment


Le secrétaire général de la mairie de Bouna, Seydou Coulibaly, a dénoncé mercredi, au cours d’un entretien avec l’AIP, un réel problème d’ordre public dans la ville dû à la célébration des mariages coutumiers et autres activités obstruant les voies publiques.

La célébration des mariages coutumiers dans la ville généralement marquée par de longues processions de foules en liesse « accompagnant la mariée » en semant toutes sortes de vacarmes et les nombreuses obstructions de voies publiques constituent l'un des principaux problèmes d'ordre public auxquels reste confrontée la mairie de Bouna.

Musique fortement distillée par des appareils de sonorisation à bord de véhicule, fanfare pédestre, mariée en exhibition sur le haut d'un autre véhicule trainant une foule de sympathisants hurlant et dansant dans la rue. Une situation qui est loin de plaire aux usagers de la route dont certains, sommés de faire de grands tours précisent que "Bouna n'est plus un village".

Selon le secrétaire général, un arrêté municipal interdisant de tels agissements est en vigueur depuis trois ans. Cependant, force est de constater la persistance et la récurrence de cet état de fait.

« Nous avons fait passer des messages dans toutes les communautés afin que les populations aient une autorisation de la mairie avant toute manifestation d'ordre publique, laquelle autorisation coûte seulement 1000 FCFA. Mais la population ne s'y met pas », indique Coulibaly Seydou relevant que la phase de répression ne saurait tarder.

on/fmo
Commentaires


Comment