Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Un cadre de Dimbokro appuie la sous-préfecture centrale en matériel informatique
Publié le jeudi 2 mars 2017  |  AIP
Comment


Au regard des difficultés rencontrées par la sous-préfecture pour satisfaire les demandes des populations en matière de délivrance des actes d’Etat civil notamment les extraits de naissance et jugements supplétifs, le secrétaire départemental du Rassemblement des républicains (RDR), Koffi Eugène, fils de la région, a fait don à la sous-préfecture de matériels informatiques, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée, mercredi dans les locaux de cette administration à Dimbokro.

"Je suis fils et cadre de la région et nous avons tous nos papiers logés à la sous-préfecture centrale de Dimbokro. Le don répond à deux préoccupations. Il va résoudre les difficultés des parents à obtenir leurs pièces à temps et les difficultés des services de l’administration qui travaillent dans des conditions difficiles avec des appareils archaïques et vétustes”, a déclaré Koffi Eugène remettant le don constitué de trois ordinateurs complets et d’un logiciel d’application. Il s’est engagé à assurer la formation des agents du service public en mettant à leur disposition des informaticiens pour une bonne utilisation de l’équipement.

Le Sous-préfet central Stéphane Yapo Assamoi s’est dit heureux de recevoir ce don qui vient comme une bouffée d’oxygène pour soulager aussi bien ses services que les requérants. "Je voudrais relever, au-delà de toute chose, que c’est le citoyen de Dimbokro qui au regard des difficultés que connaît l’administration que lui-même fréquente vient en appui. C’est un objectif d’appui à l’Etat et je voudrais vous exprimer toute mon admiration et vous dire que nous l’accueillons avec beaucoup de joie", a-t-il dit promettant de rendre compte à sa hiérarchie.

Relevant l’utilité de l’informatisation de l’Etat civil à Dimbokro, vieux de plus de 56 ans, le sous-préfet Stéphane Assamoi a souhaité une rencontre avec les informaticiens pour définir ensemble les modalités conformément aux critères liés à la spécificité de l’Etat civil en Côte d’ivoire. Il a souligné la délicatesse du travail qui sera entamé pour aboutir à l’informatisation des services.

ik/kam
Commentaires


Comment