Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire /Un magistrat déplore le « faible » taux de déclarations à l’état-civil en Côte d’Ivoire
Publié le dimanche 5 mars 2017  |  AIP
Comment


Daloa – Le directeur du Contrôle de l’état-civil et des Archives au ministère de la Justice et Des droits de l’homme, Ouattara Aboubacar, a déploré le faible taux des déclarations à l’état-civil en Côte d’Ivoire.

Pour le directeur qui a relevé la situation lors d’un atelier de renforcement des capacités des magistrats, sous-préfets et chefs de services d’état-civil de la région du Haut-Sassandra, ce faible taux est dû à des facteurs sociologiques, notamment la non-participation des personnes qui ne disposent pas d’actes de naissance aux audiences foraines, l’ignorance de l’importance de l’établissement d’un acte de naissance et le refus de se déplacer pour aller vers les tribunaux.

Au cours de cet atelier qui s’est déroulé jeudi et vendredi, les participants ont été instruits sur la manière de tenir au mieux l’état-civil et les responsabilités de chaque acteur dans la tenue de l’état-civil.

Le secrétaire général de la préfecture de Daloa, Glao Alexandre, a indiqué, pour sa part, que « l’état-civil est l’âme de tout pays » et qu’il est important d’établir un état-civil fiable et crédible.



(AIP)
Apk/kp
Commentaires


Comment