Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Soubré/ affaire braquage de 175 millions: L’opérateur économique salue l’efficacité des forces de l’ordre et de la justice
Publié le mardi 7 mars 2017  |  AIP
Comment


Lors d’une rencontre avec l’AIP à Soubré, l’opérateur économique Libanais ayant perdu la somme de 175 millions de FCFA lors d’un braquage en plein jour a salué l’efficacité des forces de l’ordre et de la justice ivoirienne qui ont mis la main sur les malfaiteurs dans la localité d’Agboville suite à une opération minutieusement menée.
Pour cet opérateur économique exerçant dans la filière café-cacao, dans la majorité des cas de braquage les enquêtes ouvertes restent sans suite et l’affaire rangée aux oubliettes. Alors que dans cette affaire de braquage de 175 millions de FCFA, les résultats sont plus que satisfaisants « En effet grâce à des stratégies et techniques dont eux seuls ont le secret, les hommes du commissaire Arthur Lezoux du 16eme arrondissement de yopougon sous la conduite du procureur Sorø Drissa du tribunal de la même commune ont appréhendé à Agboville les 04 individus qui en plein jour m’ont arraché sous la menace des armes 175 millions dans mon magasin. Et ça ne peut être que le fruit d’une enquête savamment menée. Alors chapeau à nos forces de l’ordre et à notre justice », a-t-il indiqué d’entrée. C’est pourquoi il tient à remercier les autorités ivoiriennes, mais aussi et surtout le commissaire Arthur Lezoux et ses hommes, ainsi que le procureur Sorø Drissa qui ont fait preuve de professionnalisme et d’efficacité en mettant la main à Agboville sur des bandits qui avaient opéré à Soubré. Pour lui, cette arrestation de la bande au sieur Tambi Ouédraogo alias Tia Ghoncé Parfait dit youl chef de gang va faire revenir le calme et la sérénité tant nécessaire dans la boucle du cacao pour des campagnes de commercialisation de cacao avec moins de risque. Mais à l’entendre, la mise sous verrou des quatre bandits n’est qu’un pas de franchi dans son cauchemar car une grosse interrogation demeure les 175 millions ? « Si je me félicite de cette belle prise des forces de l’ordre, je ne suis pas pour autant au bout de mes peines. Les 175 millions m’avaient été prêtés pour travailler et rembourser. Et donc aujourd’hui mes créanciers sont à mes trousses, et se font de plus en plus menaçant. Alors que je n’ai pas pu travailler cette campagne. Que faire donc ? C’est pourquoi Je lance un appel au gouvernement afin qu’on puisse me venir en aide soit par un appui direct ou faire en sorte que les bandits montrent ou se trouvent les 175 millions. C’est un cri de cœur que je lance et je souhaite qu’il soit entendu. Car je suis vraiment au bord du gouffre donc perdu », a-t-il expliqué pour clore ses propos.
Rappelons qu’à l’ouverture de la campagne café-cacao 2016/2017 précisément le 29 Septembre 2016, un opérateur économique libanais avait été victime de braquage aux environs de 11 heures du matin dans son magasin alors qu’il rentrait de la banque où il venait de retirer la somme de 175 millions de FCFA.
Commentaires


Comment