Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gestion du Chu de Cocody: voici les priorités du Directeur général Méité Djoussoufou
Publié le lundi 13 mars 2017  |  L'Héritage
Journée
© Abidjan.net par D. Tagro
Journée mondiale de lutte contre le Sida: objectifs zéro transmission mère-enfant, zéro décès lié au sida chez l’enfant
Mardi 1er décembre 2015. Abidjan. Commémoration de la 28e Journée mondiale de lutte contre le Sida au CHU de Cocody. Ph: Dr Méité Djoussoufou, Directeur général du CHU de Cocody.
Comment


Le Directeur général du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Cocody, Méité Djoussoufou, dans le cadre d’une gestion efficiente et transparente, a décidé de vulgariser les actions et autres activités entreprises au sein de cette structure hospitalière. A cet effet, il a convié les journalistes, le mercredi 08 mars 2017, à une rencontre d’échanges pour leur annoncer les priorités de son équipe pour cette année 2017. Ce, après avoir permis aux hommes de médias de s’imprégner des réalités du service des urgences du CHU de Cocody lors d’une visite guidée. Pour le patron du CHU doté du plus grand service des urgences de par sa capacité d’accueil (90 voire 150 patients par jour) et les équipements dont il dispose…, la priorité cette année, c’est d’abord l’hygiène au sein du service des urgences et dudit centre hospitalier. Cela passe, a-t-il dit, par la limitation des accompagnants des malades qui parfois atteignent 10 personnes. Selon Dr Méité Djoussoufou, il est question de limiter les risques d’infection. Et très bientôt, le nombre des accompagnants passera à une seule personne. Car des mesures sont en train d’être prises par le Chu de Cocody qui travaille sur instruction du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Ces mesures concernent l’ouverture du restaurant du Chu en vue de permettre aux malades et leur accompagnant d’être nourris sur place, l’octroi d’un chariot d’extrême d’urgence qui pourrait être entièrement gratuit en vue de prendre en charge les patients reçus aux urgences et dont le cas nécessite une intervention rapide. Il y a également le kit du malade aux urgences pour ne plus associer les parents dans le circuit de la prise en charge médicale du malade et surtout pour éviter que les médecins traitant ne produisent plusieurs ordonnances qui asphyxient économiquement les malades. Le kit du malade, à en croire le Directeur général du Chu de Cocody, ne sera pas gratuit. C’est pourquoi, Dr Djoussoufou, compte tenu des expériences passées, a dit pouvoir compter sur la bonne foi des patients pour le règlement des ordonnances afin de permettre à la pharmacie du Chu de bénéficier toujours de médicaments. Au titre des mesures d’hygiène, il a annoncé le déguerpissement très bientôt de tous les commerçants qui occupent anarchiquement l’entrée de ce centre et qui exposent leurs clients à des risques d’infection. Aussi, le Chu de Cocody, selon son premier responsable, compte faire sien, l’opération Grand ménage. Pour la gestion des déchets médicaux, le Chu dispose d’un banaliseur ainsi que d’un incinérateur de dernière génération qui sera bientôt inauguré. Soucieux de la qualité des services, le Chu de Cocody dont 80% des entrées des patients passent par le service des urgences a décidé de renforcer les capacités du personnel à travers des conventions de partenariat avec la France et le Maroc. Et pour mieux faire prendre conscience au personnel de l’importance de son rôle, le Chu de Cocody a inscrit au nombre de ses priorités, la mise en place d’un service d’éthique à travers un baromètre d’éthique qui verra bientôt le jour suite à l’élaboration d’une charte d’éthique. Le Service des urgences qui a bénéficié de plus de 3 milliards de financement reçoit 30 à 50 patients par jour. Avec 65 000 entrants par an, 150 accouchements par semaine et 10 à 15 accouchements par césarienne par jour. Ce, de façon gratuite. Aussi, la direction, pour assurer une meilleure sécurité des patients et des visiteurs a prévu l’installation d’une vidéo surveillance.

Benoît Kadjo
Commentaires


Comment