Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Alternance en 2020, succession de Ouattara/Touré Mamadou aux cadres du RHDP : « Arrêtons de nous ridiculiser devant la nation »
Publié le lundi 13 mars 2017  |  Partis Politiques
Cérémonie
© Partis Politiques par DR
Cérémonie de décoration des militants et l’investiture de 163 sections
Le Rassemblement des républicains de Daloa veut redevenir véritablement cette force qui va dans la région du Haut Sassandra. Pour remettre la machine à flot, le secrétariat départemental a battu le rappel des troupes ce samedi 11 mars à travers une double cérémonie de décoration des militants et l’investiture de 163 sections.
Comment


Le Rassemblement des républicains de Daloa veut redevenir véritablement cette force qui va dans la région du Haut Sassandra. Pour remettre la machine à flot, le secrétariat départemental a battu le rappel des troupes ce samedi 11 mars à travers une double cérémonie de décoration des militants et l’investiture de 163 sections. Pour ce faire, la Place Gbeubani de Daloa a refusé du monde. Dans son adresse de bienvenue à la délégation de la direction du parti, le maire Samba Coulibaly a invité les militants de sa cité à la responsabilité en évitant la polémique sur la reconnaissance du mérite des militants. Le secrétaire départemental Ouattara Bakary pour sa part, a exprimé la soif des militants qui attendaient depuis des lustres cette reconnaissance du travail abattu par les républicains du Haut Sassandra. « Monsieur le chef de délégation, nous attendons ces médailles comme des paysans qui attendent pendant longtemps la saison des pluies après une longue période de sécheresse », a indiqué le premier responsable des républicains de la Cité des Antilopes. Président de cette double cérémonie de décoration et d’investiture, Mamadou TOURE, Secrétaire national et porte-parole adjoint du RDR, a invité l’ensemble des militants à plus de solidarité autour du président Alassane Ouattara. « Le président est en train de démontrer que nous n’avons pas eu tort qu’il était et qu’il est le meilleur pour la Côte d’Ivoire. Il ne faudrait pas que les petits problèmes viennent distraire le président dans son travail. Nous avons besoin d’unité autour de lui. Nous avons besoin de rassemblement autour de lui. La seule chose que nous pouvons dire aujourd’hui au président Ouattara, c’est merci. Merci de nous avoir réhabilités. Merci de nous avoir donné notre liberté et notre dignité dans ce pays et cela n’a pas de prix. Et la meilleure manière de dire merci au président, c’est de le soutenir », a indiqué le porte-parole adjoint du RDR. Poursuivant, le président de la cérémonie a invité les cadres du RHDP à arrêter le débat sur la succession du président Ouattara en 2020. « Le pays a été confronté à des épreuves pendant le mois de janvier. Malgré tout ce qui s’est passé, le pays n’a pas tangué. Un regard sur ces événements qui se sont passés montre que nous avons un pays solide. Je connais très peu de pays qui, après ce type d’événements, restent encore debout. Si la Côte d’Ivoire est restée debout malgré tous les soubresauts que nous avons connus, c’est parce que le président Alassane Ouattara a fait de notre pays, un pays solide avec le soutien de notre grande coalition, le RHDP. Si nous ne voulons pas trahir notre engagement à l’égard du président Alassane Ouattara, il y a des débats que nous n’avons pas le droit de mener aujourd’hui. Les débats sur la succession et l’alternance en 2020 ne sont pas la préoccupation des Ivoiriens actuellement. Arrêtons de nous ridiculiser devant la Nation ! », a exhorté le porte-parole adjoint du RDR. Avant cette adresse du président de la cérémonie, le doyen Méité Yaya, membre de la Chancellerie du parti et chef de la délégation a exprimé ses vives félicitations aux militants du RDR de Daloa pour leur combat avant d’appeler ceux qui n’ont pas reçu les insignes du parti à la patience. « Les militants doivent être patients parce que personne ne sera oublié. Au sein du parti, nous savons tous ce que Daloa a fait dans le combat du RDR. Après cette première vague, d’autres décorations vont suivre », a indiqué Méité Yaya. Après cette mise au point, Alexis Popka Blé, également membre de la Chancellerie du parti, a procédé à l’appel nominatif des heureux récipiendaires. Ce sont au total 120 militants, dont 22 à titre posthume qui ont reçu les insignes de la reconnaissance du RDR pour le travail abattu depuis la création du parti en 1994. Dans ce lot, 3 militants que sont feu Vamé Touré, Kouamé Koffi Norbert et Karamoko Diabaté ont été élevés à la dignité d’officier dans l’ordre républicain. Au nom des récipiendaires, Idriss Coulibaly a exprimé la gratitude des républicains à l’endroit de la direction du parti. « Nous disons merci au président et à la direction de notre parti pour notre travail qui a été reconnu. Pour nous, c’est une invitation à faire plus. Pour cela, les récipiendaires s’engagent à faire davantage pour le parti », a indiqué le porte-parole des récipiendaires. La cérémonie de décoration a été suivie de l’investiture des secrétaires de sections, des commissaires politiques et du Secrétaire départemental du RDR de Daloa. A cette occasion l’honorable Imbassou Ouattara Abass, au nom de la direction du parti a demandé aux responsables à la base du RDR de Daloa à se mettre en rang serré pour maintenir la flamme du RDR allumée dans la région du Haut Sassandra. « Chers secrétaires de sections, chers commissaires politiques, Monsieur le secrétaire départemental, au nom de la direction du parti, au nom du Secrétaire général adjoint chargé de l’organisation et du patrimoine du parti, au nom du Secrétariat national chargé de l’implantation du parti, nous vous témoignons toute notre reconnaissance. Vous êtes la colonne vertébrale du parti et nous comptons sur vous pour maintenir la flamme du RDR allumée ici à Daloa. Le président du parti compte sur vous pour l’implantation du RDR », a indiqué le député Imbassou Ouattara. Notons que pour cette double cérémonie sous le patronage du Secrétaire général par intérim Amadou Soumahoro et le parrainage du ministre Babaud Darret, le secrétaire national et porte-parole adjoint avait autour de lui plusieurs élus et des autorités politiques.
Commentaires


Comment