Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Revendications sociales en Côte d’Ivoire : « Normales » selon le président Ouatttara qui promet « faire en sorte que tous les Ivoiriens profitent de la prospérité économique du pays »
Publié le jeudi 16 mars 2017  |  Abidjan.net
Le
© Présidence par DR
Le Président Ouattara rencontre son homologue français Hollande à l`Élysée
Mercredi 15 mars 2017. Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara rencontre son homologue français François Hollande à Paris au Palais de l’Elysée.
Comment


Le président ivoirien Alassane Ouattara, en visite en France, a qualifié mercredi de « normales » les revendications sociales qui ont secoué le pays au début de l’année.

« Les revendications sociales sont normales. Les salaires des fonctionnaires sont restés bloqués depuis plus de 25 ans, nous les avons fait débloquer. Ils en veulent encore plus, c’est normal. Nous négocions avec les fonctionnaires. Nous ferons en sorte que tout le monde profite de la prospérité économique de la Côte d’Ivoire », a déclaré le président Ouattara, au terme d’une rencontre avec le président français, François Hollande, à l’Elysée.

Le chef de l’Etat ivoirien s’est également prononcé sur l’affaire agrobusiness qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines en Côte d’Ivoire. « L’agrobusiness est un problème d’escroquerie de certaines personnes », a dit Alassane Ouattara. Qui a annoncé que des « mandats d’arrêt internationaux » sont émis à l’encontre des auteurs. Il s’est félicité du démarrage ce mercredi du remboursement des souscripteurs.

Alassane Ouattara a rendu hommage à son homologue français, François Hollande sans l’intervention de qui au Mali, « beaucoup de pays en Afrique de l’Ouest seraient en grande difficulté ». Le président Ouattara a dit être venu exprimer sa gratitude au président François Hollande « pour tout ce qu’il a fait pour la Côte d’Ivoire et pour toute l’Afrique de l’Ouest ». Pour finir le président ivoirien a lancé une invitation à son homologue français à venir en Côte d’Ivoire quand il le pourra.

Selon un communiqué de la présidence française, Le président Hollande a confirmé le soutien de la France aux efforts de la Côte d’Ivoire en matière de restructuration des forces de sécurité, en particulier dans leur préparation au déploiement dans le cadre d’opérations de maintien de la paix des Nations Unies ou de l’Union africaine.

Il a confirmé que la France poursuivrait, près d’un an après les attentats de Grand-Bassam, ses actions de formation au profit des forces ivoiriennes compétentes en matière de lutte anti-terroriste, indique le communiqué.

Les deux chefs d’Etat se sont félicités que la Côte d’Ivoire soit désormais éligible aux crédits européens du Fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration. François HOLLANDE s’est également félicité de l’avancement rapide du processus d’annulation et de conversion de la dette ivoirienne, initié en juillet 2012 et qui a permis le financement de nombreux projets dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du développement rural, des infrastructures ou encore de la justice et de l’Etat de droit.

A la tête de la France depuis mai 2012, le président François Hollande a décidé de ne pas se représenter pour un second mandat. Il quittera la présidence française après la présidentielle 2017 dont le premier tour est fixé au dimanche 23 avril 2017.

Elisée B.
Commentaires


Comment