Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Plaidoyer de Niakara pour la réhabilitation des aires protégées du Haut Bandama
Publié le jeudi 16 mars 2017  |  AIP
Comment


Niakara - Les populations des localités abritant les forêts classées et la réserve du Haut Bandama dans le département de Niakara (Nord, région du Hambol) en général, et singulièrement celles de Loho, sollicitent le gouvernement pour la réhabilitation des forêts et la réserve du Haut Bandama dans le département de Niakara, après plus d'une décennie d'exploitation illégale due à la crise militaro-politique.

Lors d’un entretien, mardi, avec l’AIP, les habitants ont exprimé leur inquiétude face aux effets pervers du changement climatique et appelé à la mise en œuvre d'une politique sensée redonner à ce couvert forestier, patrimoine de l'État, son lustre d'antan.

« Depuis le déguerpissement en mars 2015 des exploitants clandestins, rien ne semble être fait concrètement pour la renaissance des forêts classées dont la fonction vitale pour notre village n'est plus à démontrer », a déploré un agriculteur de Loho, Yacouba Songuifolo, arguant que le simple et seul rôle de police dévolu à la surveillance ne suffit plus.

Dans le département de Niakara, de plus en plus de voix favorables à un reboisement et une gestion inclusive, responsable et durable des ressources forestières de l'État (les forêts classées et la réserve du Haut Bandama), plaident pour l'institution d'un cadre de concertation franche impliquant les services techniques susmentionnés, les collectivités locales, les communautés villageoises et même le secteur privé, fait-on savoir.


jbm/tg/fmo
Commentaires


Comment