Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Les cours perturbés au lycée Inagohi de San Pedro par des inconnus depuis lundi
Publié le jeudi 16 mars 2017  |  AIP
Comment


San Pedro – Commencées timidement lundi et mardi sans interrompre la poursuite normale des cours, les perturbations d’élèves et d’individus inconnus du lycée Inagohi de San Pedro ont connu mercredi un degré de violence plus grave, avec des bris de vitres de bureaux, des violences sur des enseignants et censeurs, provoquant la colère des enseignants qui ont décidés d’un arrêt de travail jusqu’à lundi.

Lundi et mardi les perturbations ont démarré aux environs de 10H30, et à chaque fois elles ont pu être maîtrisées par les censeurs au bout d’une vingtaine de minutes, permettant ainsi aux cours de se poursuivre jusqu’à 18H00. Trois des perturbateurs pris par les censeurs lundi, et mis à la disposition de la police, étaient deux élèves d’un collège privé voisin, Djoblé Cyprien, et un jeune déscolarisé.

« Mercredi, aux environs de 10H25, une horde d’élèves est arrivée au lycée en sifflant, armée de gourdins, menaçant les élèves et les enseignants, qu’ils ont chassés des classes », raconte le proviseur du lycée Inagohi, Daouda Ouattara.

Après ce premier passage des perturbateurs, les enseignants en colère échangeaient avec l’administration, quand un second groupe est arrivé plus violent, s’en prenant cette fois aux censeurs en brisant 34 vitres de leurs bureaux, avec en conséquences des blessures légères sur un censeur, Mme Apko. Un autre censeur s’est vu arracher ses deux portables.

Au regard de cette situation, le syndicat des enseignants a décidé d’arrêter les cours « pour insécurité » jusqu’à lundi. La plateforme de l’éducation nationale, créée par le préfet de région, s’est réunie quelques heures plus tard pour examiner la situation.

En dépit des assurances données par le préfet de région, et la présence en grand nombre d’éléments de la police et de la gendarmerie aux alentours du lycée ce jeudi, les cours n’ont pu se tenir faute d’enseignants. Les tractations sont en cours pour que les cours puissent reprendre vendredi, même si, note le proviseur Ouattara, les perturbateurs et les raisons de leurs agissements restent inconnus. Le lycée Inagohi est le plus grand lycée public de San Pedro, avec plus de 4000 élèves.

jmk/kam
Commentaires


Comment