Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Cote d’Ivoire: Sam l’Africain, arrêté pour des propos "xénophobes"
Publié le vendredi 17 mars 2017  |  AFP
Politique:
© Abidjan.net par Atapointe
Politique: Sam l`Africain de retour de la CPI en conférence de presse
Sam l`Africain, Président de la Nouvelle Alliance de la Côte d`Ivoire pour la Patrie et témoin dans le procès de Laurent Gbagbo à la cour Pénale Internationale a animé sa première conference de presse depuis son retour de la Haye.
Comment


L’opposant ivoirien d’origine libanaise Sam Mohamed Jichi dit "Sam l’Africain", célèbre depuis son témoignage au procès de l’ex-président Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale, a été arrêté pour avoir tenu des "propos xénophobes", a appris vendredi l’AFP auprès de son
avocat.
"Il (Sam l’Africain) a été convoqué ce matin par le juge. Il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour avoir tenu des "propos xénophobes" selon le chef d’inculpation", a affirmé à l’AFP son avocat Me Modeste Abie.
Selon la presse de ces derniers jours, Sam l’Africain, Libanais d’origine marié à une Ivoirienne, avait notamment évoqué lors d’un meeting le mariage du président ivoirien Alassane Ouattara avec son épouse française Dominique
Ouattara, tout en accusant le président d’être d’origine burkinabè.
Né à Dimbokro (centre), Ouattara a accompli une partie de sa scolarité au Burkina voisin et a reconnu avoir occupé plusieurs postes au titre de l’ancienne Haute-Volta, ce qui a alimenté un interminable débat sur sa nationalité et sur "l’Ivoirité" lancée par ses adversaires politiques.
La nouvelle constitution votée l’année dernière par référendum est censée "tourner la page", selon l’expression de Ouattara, de la violente crise née du débat sur l’Ivoirité,
A la tête d’un petit parti dans la mouvance Pro-Gbagbo, Sam l’Africain était devenue une véritable vedette lors de son passage en 2016 à la CPI à La Haye où ses répliques d’une fausse naïveté qui prêtait parfois à rire, mais
aussi ses pleurs en évoquant l’aide de Gbagbo à sa mère, son physique rondouillard et son boubou? avaient fait sensation au procès de son ancien mentor.

ck/pgf/jpc
Commentaires


Comment