Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Dessins de presse: le festival Cocobulles renaît de ses cendres
Publié le samedi 18 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
L`affiche
© Autre presse par DR
L`affiche du festival Cocobulles en Côte d’Ivoire, à Grand-Bassam
Comment


La 4ème édition du festival international du dessin de presse et de la bande dessinée (Cocobulles) se tient du 15 au 18 mars 2017 à Grand-Bassam, après dix ans de léthargie.
‘’Le dessin de presse pour détendre la République’’ a été le thème de la conférence-débat. Les échanges ont été pour les journalistes et caricaturistes l’occasion de rendre témoignages, de partager leurs expériences et difficultés liées à leur métier. L’initiateur du festival (Dg de Gbich) Lassane Zohoré a déclaré : « Plusieurs personnalités politiques aiment ce que nous faisons même si parfois elles nous disent certaines choses qu’elles ne préfèrent pas (…) En son temps le Président Laurent Gbagbo nous avait fait la confidence, lors d’un salon que son entourage lui avait demandé de nous jeter en prison suite à une parution. Mais, il a estimé que nous étions libres de nous exprimer (…) Le Président Alassane Ouattara m’a avoué qu’il aimait bien nos calendriers avec les photos des personnalités politiques déformées et qu’il avait des exemplaires dans son bureau en France ». Et de poursuivre : « Au-delà de ce tableau, certains ont avoué qu’ils recevaient des menaces de tout ordre à cause de certaines de leurs caricatures, comme ce fut le cas de Damien Glez ». Cette conférence a été également l’occasion pour les caricaturistes de parler de leur limite d’intervention en tant que journalistes professionnels et professionnels de la communication. Puis, Zohoré a ajouté : « Je ne touche pas à Dieu, par contre j’aime bien critiquer les hommes de Dieu, qu’ils soient chrétiens ou musulmans ». Pour sa part, Plantu a déclaré ceci : « Moi, la vie privée des personnalités politiques, hommes ou femmes, je n’y touche pas ».Cette conférence-débat a enregistré la participation de nombreux journalistes et caricaturistes de presse dont Frédéric Garat et Zed (France), Damien Glez (Burkina Faso), Odia (Sénégal). Plusieurs activités dont des expositions-ventes, des conférences, des ateliers, des animations, ont meublé la 4ème édition de Cocobulles. Notons que plusieurs journalistes et caricaturistes dont Uri Fink (Israel), Khalil Abuarafeh (Palestine), Nicolat Vadot (Belgique), Willis (Tunisie), Marguerite Abouet (Côte d’Ivoire), Didier Kassaï (Centrafrique), Oscar (Guinée)… étaient à cette édition. Le Festival international du dessin de presse et de la bande dessinée (Cocobulles) renaît après la 3ème édition en 2007.

Alex A
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4530 du 18/3/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment