Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

D’énormes pertes causées par les feux de brousse en Côte d’Ivoire (CNIESDF)
Publié le samedi 18 mars 2017  |  AIP
Comment


Touba – Le secrétaire national du Comité national d’information, d’éducation et de sensibilisation pour la défense de la forêt (CNIESDF), le colonel Kassamba Aboubacar, a révélé que les feux de brousse ont causé des pertes estimées à 204 milliards de francs CFA en Côte d'Ivoire.

S'exprimant jeudi lors d’une cérémonie de sensibilisation et de lutte contre les feux de brousse à l’attention des populations du Bafing, le colonel Kassamba a fait savoir que le bilan des dégâts causés par les feux de brousse en 2016 se résume à 17 personnes tuées, plus de 200 cases parties en fumée et 2 000 hectares de cultures de rente calcinées.

« Les feux de brousse figurent parmi les causes de la disparition de nos forêts. De 16 millions d’hectares de forêts au début de l’Indépendance, notre pays possède aujourd’hui moins de trois millions d’hectares» a-t-il expliqué.

Pour le directeur départemental des Eaux et Forêts, le commandant Djan Yapo Evariste, la région du Bafing n’a pas enregistré de perte en vie humaine en 2016 mais les feux de brousse ont causé la destruction de plusieurs hectares de plantation d’anacarde, de cacao, de tecks.

"Des cases et greniers sont parties en fumée. Dans ce premier trimestre 2017, les villages de Yoh, Foungbesso, Dessené et Fèna ont été victimes des flammes. Nous ne devons pas rester inactifs devant ces dégâts causés par les feux de brousse", a insisté le commandant Djan. Il a précisé que la période d’octobre à février est très redoutée pour une zone marginale à risque de par sa végétation mi savanicole, mi forestière qu’est le Bafing.

Au terme de la séance de sensibilisation, 10 comités villageois ont reçu des kits comprenant des machettes, des limes, des bottes, des tee-shirts et une somme d’argent de la part du comité d’organisation.

dm/kkf/cmas
Commentaires


Comment