Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Rapprochement du peuple Baoulé et Sénoufo : Les vraies raisons
Publié le lundi 20 mars 2017  |  L'Héritage
Comment


Le lancement de la 4ème édition du “Paquinou du Bélier” 2017, qui a été fait récemment dans la capitale politique ivoirienne à Yamoussoukro avec pour invité spécial le Peuple Senoufo du Nord de la Côte d’Ivoire et qui verra le développement du thème « Organisation traditionnelle des Sociétés Baoulé et Sénoufo : approche comparative », a été diversement interprété.
Au niveau politique, les commentaires vont bon train. Car certains disent ne pas comprendre le fait de parler maintenant de rapprochement des Peuples Baoulé et Senoufo. Alors qu’aujourd’hui, un réel débat est mené entre les alliés du Rhdp, précisément le Pdci-Rda et le Rdr au sujet de la succession du Président Alassane Ouattara. Ce débat est surtout mené dans tous les salons des cadres et militants issus de la coalition des Houphouëtistes. Il est reproché à l’actuel Député-Maire de Korhogo également Premier ministre du Président Alassane Ouattara de vouloir se positionner comme candidat des Républicains à la présidentielle de 2020 au détriment du Pdci-Rda dont la majorité des militants ne manque pas de crier à la trahison. Pour ces derniers, il n’est pas question qu’Amadou Gon Coulibaly s’aventure sur ce terrain. Car les choses sont claires dans l’esprit des alliés. Ce, depuis le 17 septembre 2014 où le Président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, à partir de sa ville natale de Daoukro, avait lancé l’appel de Daoukro pour soutenir son cadet Alassane Ouattara à la présidentielle de 2015. Un appel qui a été consolidé un an plus tard par un autre appel, celui de l’alternance 2020 auquel ont adhéré le Rdr et ses militants avant la présidentielle d’octobre 2015. Cet appel qui n’est un secret pour personne était une invite du Sphinx de Daoukro à ses militants de soutenir la candidature du candidat du Rdr à la présidentielle de 2015 en tant que candidat du Rhdp. Et en retour, il était question que le Pdci bénéficie du retour de l’ascenseur en 2020. Aujourd’hui donc, parler du rapprochement des Peuples Senoufo et Baoulé à travers un jumelage apparaît aux yeux des militants du Pdci-Rda comme un subterfuge savamment orchestré par Gon Coulibaly et ses ‘’alliés’’ issus des rangs du Pdci pour s’attirer l’affection du Peuple Baoulé. Toute chose qui devrait lui faciliter la tâche pour se positionner comme le meilleur candidat du Rhdp en 2020. Car, si évidemment le Peuple Baoulé lui donne son quitus, c’est sûr qu’il aura obtenu plus de la moitié des suffrages du Pdci-Rda. Déjà que le samedi 4 mars dernier, il avait réussi à mobiliser ses parents du Grand nord ivoirien pour soit disant une cérémonie d’hommage au Président Ouattara pour avoir nommé leur fils Amadou Gon à la Primature. Mais en réalité, selon des observateurs de la vie politique ivoirienne, il s’agissait pour celui que l’on appelle ‘’Le Lion’’ au Rdr de tâter le terrain dans son fief afin de mesurer sa cote de popularité. Après cette étape franchie avec succès avec l’aide de Guillaume Soro et de Hamed Bakoyoko, le Premier ministre Gon aurait décidé de rallier à sa cause le Peuple Baoulé. Et quoi de mieux que d’utiliser le jumelage des cultures Baoulé et Senoufo (ethnie dont il est issu), à travers la 4ème édition du “Paquinou du Bélier” pour appâter les descendants de la Reine Pokou. En tout cas, pour des militants du Pdci, l’heure est à la vigilance. Parce que l’appel de Daoukro et l’alternance 2020 lancés par Bédié doivent demeurer les conditions sine qua non pour sauver l’alliance Rhdp. Dans le cas contraire, pourquoi s’allier à quelqu’un en qui l’on n’a pas confiance ?

Laure Gozo
Commentaires


Comment