Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affaire Aboudramane Sangaré candidat en 2020, Koné Boubakar, « c’est de l’intox »
Publié le lundi 20 mars 2017  |  Politik Afrique
Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture de la 8eme convention extraordinaire du Front Populaire Ivoirien
Vendredi 21 février 2014. Abidjan. Le Front populaire ivoirien (FPI), au Palais des Sports de Treichville, les travaux de sa 8ème convention extraordinaire en présence de Pascal Affi N’guessan, Président du parti et des membres des différentes instances. Ph: Aboudramane Sangaré.
Comment


Aboudramane Sangaré le chef de file de la fronde au FPI a-t-il annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020 ?

« Faux, faux, faux. C’est de l’intoxication et nous savons d’où cela provient », a déclaré à Politikafrique.info, Koné Boubakar proche de Sangaré Aboudramane. Selon lui, l’ex-ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo est éligible comme citoyen ivoirien. Aussi dit-il, une candidature de sa part serait bien accueillie, non sans indiquer que « ce n’est pas encore le cas et il n’a jamais rien dit de tel ».

En fin de semaine dernière (du 17 au 19 mars 2017, Ndlr), des propos prêtés au leader de la fronde au FPI, le présentaient comme un candidat à la présidentielle de 2020 pour le compte de cette formation politique.

Quid de la participation aux prochaines joutes électorales ? « Nous en sommes très loin. D’ici 2020, nous avons une convention, nous avons un congrès. Nous n’avons pas l’habitude de nous prononcer au hasard. Ce que nous disons et que nous avons dit avant d’aller à notre tournée dans l’ouest, c’est que le FPI ne va boycotter les élections à perpétuité. Si nous devons prendre le pouvoir d’Etat, et que nous n’avons d’autres moyens de le prendre que par les urnes, on sera forcément candidat un jour. A toutes les élections d’ailleurs et non seulement à la présidentielle. Mais sur une élection précise donnée, c’est une instance de décision comme la convention ou le congrès qui va donner mandat et désigne les candidats. Tout ce qui va se dire avant, c’est des supputations, quand ce n’est pas l’intoxication voulue et fabriquée », tranche Koné Boubacar.
Commentaires


Comment