Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’honorable Jean Likane-Yagui lors de sa tournée dans la sous-préfecture de Zaïbo- Gboguhé : Les actions des chefs ont conduit à organiser des élections apaisées dans notre région
Publié le mardi 21 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


À l'occasion de sa tournée de remerciement qui a débuté le week-end dernier par une rencontre avec les chefs de village des sous-préfectures de Zaïbo et Gboguhé, dans le village de Zoboua la belle S/P de Gboguhé, le député Jean Likane-Yagui a traduit sa reconnaissance à l’ensemble des chefs de village des deux sous-préfectures qui sont sous sa conduite . Selon lui, les actions des chefs de village ont conduit à organiser des élections apaisées dans la région et dans les sous-préfectures de Zaïbo et de Gboguhé en particulier.
L’occasion a été saisie par l’honorable Jean Likane-Yagui pour expliquer la place des chefs de village dans la troisième République.
Selon lui, les chefs de village ont une place importante, car la Constitution leur a donné une place que « nous devons de respecter ». Aussi , les chefs de village constituent -ils des moteurs réels du développement, c’est pourquoi il dira, « quand les cadres s’enfoncent dans les problèmes de parti politique, seuls les chefs de village peuvent régler la situation, car, ils sont au centre de tout. »
Il a également indiqué qu’en plus d’être des gardiens de la tradition, les chefs de village sont aussi les gardiens des terres, en ces propos. « La terre sera de l’or dans les années à venir, c’est sur les chefs que nous comptons pour préserver nos cultures, nos traditions et surtout nos terres afin de donner une impulsion au développement de nos régions », a-t-il souligné. Indiquant que cela passe nécessairement par une organisation et une formation des chefs de village sur l’importance de ses terres, car durant longtemps « nos terres ont été bradées » .
Évoquant les grands axes de son mandat et répondant aux personnes qui disent que le rôle du député n’est pas de développer , il répond, « je serais le député qui développe , j’ai été maire et j’ai l’expérience du développement. Certes, le député n’agit certainement pas sur les projets directement, mais le lobbysme qu’il fait auprès des institutions peut aider à donner une impulsion au développement. » , s’est-il défendu .
En outre, il s’ est engagé à mobiliser l’ensemble des cadres et des populations pour amplifier les actions de développement dans sa circonscription , les invitant ainsi à se mettre au-dessus des partis politiques, car, il dira, « la priorité pour nous , fils des Sous-préfectures de Zaïbo et Gboguhé est le développement économique de nos deux sous-préfectures placées sur le signe de l’union et de la solidarité. »


BP, Correspondant
Commentaires

Dans le dossier

Partis politiques 2017
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3891 du 21/3/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment