Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé / Vaccination contre le Rotavirus en Côte d’Ivoire : Le Ministre d’Etat, Me Jeannot Ahoussou Kouadio engage le corps préfectoral
Publié le mardi 21 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Lutte
© Abidjan.net par PR
Lutte contre la torture : Les Ombudsman et Médiateurs africains en séminaire de réflexion à Bassam
Le Médiateur de la République avec l`appui de l`Institut International de l`Ombudsman (IIO), l`Association des Ombudsman et Médiateurs Africains (AOMA) et l`Association pour la Prévention de la Torture (APT) a organisé du 27 au 28 février 2017 un atelier régional de formation des Ombudsman et Médiateurs Africains sur le thème :"les mécanismes nationaux dez prévention de la torture". Photo: Jeannot Kouadio Ahoussou, ministre d’État auprès du Président de la République, chargé du Dialogue politique et des Relations avec les institutions, a eu une séance de travail avec la Commission électorale indépendante (CEi).
Comment


L’espace libre du secteur Abdoulaye, quartier N’zuessy (220 lgts) de la commune de Yamoussoukro a abrité le jeudi 16 Mars 2017, la cérémonie officielle de lancement de l’introduction du Vaccin contre le Rotavirus dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV) en Côte d’Ivoire. C’était en présence de Me Jeannot Ahoussou Kouadio, ministre d’Etat, ministre chargé du dialogue politique et des relations avec les institutions de la République, représentant le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Partenaire privilégié et financier de ce projet, M. Yaméogo Jean-Marie, représentant Pays de l’OMS en Côte d’Ivoire a signifié que ce vaccin a été introduit pour la première fois, dans le calendrier vaccinal des enfants, en 2009 en Afrique du Sud. Et à ce jour, ce sont 37 pays en Afrique qui ont déjà intégré ce vaccin à leur programme national de vaccination. C’est pourquoi, il s’est réjoui de l’introduction de ce vaccin dans le PEV en Côte d’Ivoire. Car, a-t-il relevé « Cela va non seulement sauver la vie des enfants mais aussi réduire considérablement le fardeau sanitaire et économique que représentent les infections à Rotavirus et contribuer ainsi , à réduire la pauvreté et promouvoir la croissance économique » .Poursuivant , il a expliqué que le germe Rotavirus est la cause la plus fréquente des maladies diarrhéiques graves chez le nourrisson et le jeune enfant. Et de citer les statistiques de l’OMS : « Près de 11 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde, et la diarrhée est la deuxième cause de cette mortalité. Le germe Rotavirus est responsable de près de 500 000 décès par diarrhée et de 2 millions d’hospitalisations chaque année chez ces enfant. Il a également relevé que plus de 85% des décès surviennent dans des pays en développement et particulièrement en Afrique sub-saharienne. » . Aussi a-t-il expliqué que le Rotavirus est extrêmement contagieux et se propage aisément d’une personne à une autre par les mains sales ou les objets contaminés. « Il ne peut être guéri ni par des antibiotiques ni par d’autres médicaments (…) Seule la vaccination offre alors le meilleur espoir pour la prévention des infections sévères à Rotavirus. Ce vaccin a permis à l’Afrique du sud, de réduire de près de 69%, les hospitalisations dues aux diarrhées à Rotavirus » a-t-il ajouté.
Quant à Mme Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, elle a expliqué les symptômes de cette pathologie chez les enfants de moins de 0 à 11 mois qui sont les premiers concernés. « Les rotavirus provoquent une diarrhée caractérisée par les selles fréquentes et liquides accompagnées de fièvre et vomissements surtout chez les nourrissons, entraînant souvent une perte d’eau importante pouvant aboutir au décès de l’enfant et du nourrisson qui demeure le plus vulnérable » a-t-elle dit. A cet effet, elle a invité les parents, les mères surtout à se rendre dans les centres de santé dès les premiers signes de la maladie. Car « le vaccin est gratuit, sûr et ne provoque pas de manifestations indésirables graves ».Outre cela, la ministre Goudou a prodigué des conseils pratiques, quant à l’hygiène dans le cadre de vie et en milieu hospitalier. Pour reste, l’émissaire du chef du gouvernement, Me Jeannot Ahoussou Kouadio, avant d’administrer les premières gouttes aux enfants a appelé l’assistance ainsi que le Corps préfectoral présent en grand nombre à s’approprier cette lutte contre le Rotavirus par une sensibilisation accrue dans nos contrées. « Vous avez donc une lourde responsabilité puisque je sais que vous en avez conscience. Je voudrais vous exhorter à amplifier tout le travail que vous faites », a-t-il conclu.

Harry Diallo à Yamoussoukro
Commentaires


Comment