Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé publique / Un chercheur ivoirien propose des solutions de lutte contre le cholestérol
Publié le mardi 21 mars 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


« Développement d’une stratégie basée sur les stérols végétaux et les fibres alimentaires pour la réduction du risque de maladies dues au cholestérol », tel est le thème sur lequel s’est prononcé Dr Yao Konan lors de la conférence thématique qu’il a animée, le jeudi 16Mars 2017, à l’Université Nangui Abrogoua d’Abobo-Adjamé.
Il s’est agi, à travers cette conférence, pour le lauréat de la 2e session du Programme d’Appui à la Recherche Scientifique (Pasres), par ailleurs Chercheur à l’Ufr de Biosciences dans ladite université, de diffuser auprès du grand public, de la société civile et des opérateurs économiques, les résultats de recherches afin d’en favoriser la valorisation.
Ainsi pour prévenir et réduire les risques liés aux maladies telles que les maladies cardiovasculaires, les maladies coronariennes et l’hypertension, le conférencier a exhorté les populations à se tourner vers une alimentation saine et riche en stérols et fibres alimentaires.
Poursuivant, il a indiqué que la Côte d’Ivoire « possède de nombreuses plantes et fibres susceptibles à réduire le taux de cholestérol à un niveau sans conséquences fâcheuses sur la santé des populations ».
Citant ensuite l’Akpi, les graines de wlêwlê (sorte de pistaches) que l’on retrouve en quantité suffisante sur le marché, le poivron national (en grande quantité au Nord de la Côte d’Ivoire), les feuilles d’aubergines et de dâh, Dr Yao Konan a révélé, tout en s’appuyant sur les tests scientifiques effectués, que « ces plantes ont une importante teneur en stérols végétaux et sont indiquées pour une alimentation saine ».
Il a, également, énuméré les fruits de gnagnan, et du baobab, les feuilles du fromager, de pkalala, de taro pour convaincre son auditoire sur la nécessité d’utiliser ces plantes pour une alimentation « saine et sans cholestérol ».
Auparavant, le conférencier a démontré qu’un taux élevé de cholestérol dans le sang peut causer les maladies graves et mortelles telles les maladies cardiovasculaires, les maladies coronariennes et l’hypertension. Une thèse largement partagée par Dr Sangaré Yaya, Secrétaire exécutif du Pasres qui a rappelé que depuis environ 10 ans, sa structure a financé 178 projets de recherche pour un montant de plus de 2 milliards de F Cfa.
Dr Sangaré Yaya a ajouté : « Le Pasres considère qu’après le financement, il est important de travailler à la valorisation des résultats obtenus ».

Alex A
Commentaires


Comment