Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : « Sam l’Africain » condamné à six mois de prison ferme
Publié le samedi 1 avril 2017  |  Jeune Afrique
Politique:
© Abidjan.net par Atapointe
Politique: Sam l`Africain de retour de la CPI en conférence de presse
Sam l`Africain, Président de la Nouvelle Alliance de la Côte d`Ivoire pour la Patrie et témoin dans le procès de Laurent Gbagbo à la cour Pénale Internationale a animé sa première conference de presse depuis son retour de la Haye.
Comment


L'opposant Mohamed Sam Jichi, dit "Sam l'Africain", a été condamné à six mois de prison ferme vendredi à Abidjan pour injure et diffamation "envers des personnes appartenant à un groupe ethnique". Son avocat a annoncé qu'il allait interjeter appel.

« Le prévenu est coupable », a tranché vendredi 31 mars le président du tribunal de première instance du Plateau, à Abidjan, condamnant ainsi Mohamed Sam Jichi, dit Sam l’Africain, à six mois de prison ferme et 500 000 francs CFA d’amende pour des faits requalifiés d’injure et de diffamation « envers des personnes appartenant à un groupe ethnique ». Il a également été condamné à cinq ans de privation de ses droits civiques, a précisé Me Modeste Abie, son avocat.

Soutien de Laurent Gbagbo

Candidat défait aux élections législatives de décembre 2016 à Yopougon, Sam l’Africain était accusé d’avoir tenu des propos xénophobes lors d’un meeting organisé le 11 mars à Yopougon.

« J’ai dit que le président de la République venait du nord, que le Premier ministre venait du nord, que le président de l’Assemblée nationale venait du nord, et cetera. Je pense que j’ai le droit », a affirmé vendredi l’accusé à la barre, qui s’était scotché la bouche à son arrivée et à son départ du tribunal. « Si ces propos ont été mal perçus, ce n’était pas mon intention, (…) je m’en excuse. J’ai toujours prôné la réconciliation nationale », a-t-il également plaidé, se défendant d’avoir tenu des propos xénophobes.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment