Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Daloa - Lutte contre l’insécurité: Les leaders d’opinion interpelés
Publié le jeudi 6 avril 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Les éléments de la police de la capitale de la Région du Haut Sassandra sont déterminés à éradiquer des maux qui minent essentiellement le milieu des enfants et jeunes à savoir, le phénomène des microbes, de la drogue et des violences en milieu scolaire. Pour mettre un terme à l’avancée de ce fléau, la police s’active depuis quelques jours à pacifier la ville et à instaurer la quiétude au sein des populations.

Ainsi, récemment la cour de la grande mosquée a servi de cadre au commissaire du 1er Arrondissement et sur instruction du Préfet de police, Ouattara Nielbien Francis, de rencontrer les Imams et les chefs de communautés. Au cours de cette rencontre, le commissaire de cet arrondissement, Thomas N’Guessan Zaka a d’abord a planté le décor de la rencontre. Qui est relative à la grande montée de l’insécurité. « Nous sommes surpris de la situation causée par des enfants de la ville. En plus, il faut ajouter à cela des élèves qui vont maintenant à l’école avec des armes blanches et transforment- nos écoles qui ont pour mission d’éduquer et former des futurs cadres de la Côte d’Ivoire en des champs de bataille », a-t-il dit . Au delà de cette situation, l’on assiste à des affrontements à la machette entre -groupes de jeunes pour le contrôle du marché de la drogue. Après observation de tous ces éléments, il était opportun pour le premier responsable de cet arrondissement et sur instructions du Préfet de police, appuyées par les recommandations du président de la République, d’instruire les leaders d’opinion sur ces comportements des enfants. Il a sollicité en outre les guides religieux à être les différents porte-paroles face à leurs progénitures.

Pour sa part, Le commissaire principal de police, Arnaud Gbégbé représentant le Préfet de police, a invité chacun à jouer son rôle et a mis en mission les Imams et chefs de communautés « afin de parler et de sensibiliser les parents sur l’éducation de leurs enfants». Car pour lui, les parents ont démissionné depuis la cellule familiale où les enfants sont laissés pour compte. Il a promis de mener des actions d’envergure dans les prochains jours en vue de la destruction des fumoirs et les opérations visant à mettre hors d’état de nuire les microbes. Le 4ème adjoint au maire, Vamara Coulibaly, a félicité la police pour cette initiative, invitant chacun à s’approprier ces recommandations pour que la ville retrouve un environnement sain. L’Imam, Karamoko Sinali , a au nom de ses paires et Touré Tonton au nom de la chefferie malinké ont salué l’initiative et promis de jouer leur partition.

BP, Correspondant
Commentaires


Comment