Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre l’insalubrité- Anne Ouloto, « Akouédo fermée d’ici 2017, on va sanctionner »
Publié le jeudi 6 avril 2017  |  Politik Afrique
Préservation
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Préservation du littoral: Ouverture de la réunion régionale de concertation et de coordination sur le renforcement de la résilience côtière en Afrique de l`Ouest
Abidjan le 29 Mars 2017. La COP12 a servi de cadre pour la tenue de la réunion régionale de concertation et de coordination sur le renforcement de la résilience côtière en Afrique de l`Ouest. la Ministre de la Salubrité, de l`Environnement et du Développement Durable, Anne Ouloto, a présidé la Cérémonie d`ouverture.
Comment


La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, Anne Désirée Ouloto a annoncé ce jeudi 6 avril que la décharge d’Akouédo sera fermée en fin 2017.

« Le grand ménage : quelles innovations et chances de réussite par rapport aux précédentes opérations de salubrité » était le thème sur lequel s’est prononcé Anne Ouloto dans le cadre du 20ème Press-club de l’Union Nationale des journalistes de Côte d’Ivoire.

Elle a indiqué que la fermeture d’Akouédo met du temps parce que la mise en oeuvre d’un centre d’enfouissement se fait après avoir procédé à des études d’impact environnemental, économique et social et cela prend du temps.

Mais, à l’en croire, la décharge d’Akouédo fermera d’ici la fin 2017. « A cette date, nous serons capable d’ouvrir une nouvelle destination qui ne sera pas un Akouédo bis. Le gouvernement se donne les moyens pour faire en sorte que le premier centre d’enfouissement technique soit ouvert en fin d’année 2017 », promet Anne Ouloto.

L’absence de poubelles disponibles dans les rues est justifié par la défaillance du système trouvé en place depuis la crise, a justifié la ministre Anne Désirée Ouloto. Toutefois, elle a rassuré que les poubelles, il en aura, car de nouveaux opérateurs qualifiés viendront installer des poubelles adaptées. Non sans préciser, qu’on ne peut atteindre le résultat escompté sans l’implication de la population.

« Nous devons forcer le changement de ces mauvaises habitudes grâce au grand ménage. Petit à petit, nous allons renverser la donne, faire de la Côte d’Ivoire un pays propre », a-t-elle insisté. Avant d’ajouter que face à la persistance des habitudes insalubres tenaces et réfractrices, il aura des sanctions. « Il y a n’en qui ont besoin d’être sanctionné pour se ressaisir. On va sanctionner », a-t-elle promis.

Déjà la semaine dernière, un réseau de fabricants de sachets plastiques dont la production et la vente sont interdites par un décret signé depuis 2013, a été saisi par le ministère. Ces faussaires sont aux mains de la justice.

Adopté le 1er février 2017 en conseil des ministres, l’opération « Grand ménage » se fait chaque premier samedi de chaque mois sur toute l’étendue du territoire. Ce, afin de lutter contre l’insalubrité grandissante en Côte d’Ivoire.
Le « Grand ménage » est d’abord un engagement national, l’expression du patriotisme de la responsabilité citoyenne et un processus pour sensibiliser les ivoiriens au respect de l’hygiène environnementale. Le budget alloué par l’Etat pour l’opération « Grand Ménage » est de 96 millions de francs CFA. A quoi s’adossera l’esprit de la sanction? Là, l’invitée du press-club de l’UNJCI n’a rien dit.

Gnoungo Fanta
Commentaires


Comment