Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Mise en place d’un comité de gestion de la pêche sur le lac du barrage de Soubré
Publié le jeudi 6 avril 2017  |  AIP
Énergie/
© Abidjan.net par Marc Innocent
Énergie/ Infrastructures: le premier ministre visite le chantier du barrage de Soubré
Le premier ministre Daniel Kablan Duncan a effectué une visite du chantier du barrage hydro-électrique de Soubré ce vendredi 4 Mars 2016 en vue de s`enquérir de l`évolution des travaux. Il était accompagné dans sa tâche par le ministre en charge du Pétrole et de l`Énergie, M. Adama Toungara.
Comment


Soubré - Le préfet de la région de la Nawa, Alliali Kouadio a annoncé la mise en place d’un comité de gestion pour éviter les conflits et autres problèmes de tout genre.

Après la mise en eau du barrage qui s’est déroulée avec grand succès et sans aucun inconvénient, Soubré dispose aujourd’hui d’un lac d’environ 17 km²². Et ce lac, selon lui va attirer des convoitises.

Le préfet a rencontré, jeudi, les populations de Soubré en vue de les instruire sur l’organisation de la pêche sur le lac du barrage de Soubré. «Pour le lac de Soubré, CI-Energies veut faire en sorte d’éviter les conflits constatés çà et là dans les autres zones à barrage. C’est pourquoi une équipe a été retenue pour mieux organiser la pêche », a fait savoir M. Alliali.

Une équipe a été retenue pour mieux organiser la pêche pendant six mois avec des infrastructures et une organisation professionnelle des pêcheurs. Pendant cette période, la pêche sera interdite sur le lac notamment du 1er avril au 30 septembre 2017, a expliqué le préfet. « Un arrêté sera même pris pour concrétiser l’interdiction de pêcher sur le lac », a-t-il indiqué.

Le responsable du projet de développement de réorganisation de la pêche dans le secteur de Soubré (PDRPS), Dr Tah Léonard, a indiqué que pour sa part que ce projet va permettre d’améliorer le revenu des pêcheurs et aider à la sécurité alimentaire, et pour cela il faut créer un environnement propice à une exploitation halieutique optimale et durable du réservoir.

Avec ce lac la disponibilité en poisson va augmenter de 200 à 300 tonnes sur le réservoir avec près de 200 pêcheurs, 50 mareyeuses et 80 commerçants, a-t-il souligné.

km/kkf/kam
Commentaires


Comment