Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Sport interarmées- Alexandre Touré (Cdt en second), « gendarmes, militaires et autres, oui au sport pour une nouvelle discipline, donnons l’exemple »
Publié le samedi 8 avril 2017  |  Politik Afrique
Cérémonie
© Abidjan.net par Serges T.
Cérémonie d`ouverture de la 3è édition de la compétition dénommée CROSS DE COHÉSION ABIDJAN à l`école de gendarmerie
Vendredi 07 Avril 2017. Abidjan. M Alexandre Apolo Touré commandant supérieur en second de la gendarmerie nationale a procédé au lancement de la 3è édition de la compétition dénommée CROSS DE COHÉSION ABIDJAN 2017 à l`école de gendarmerie​. La compétition débute ​s​amedi 08 ​a​vril.
Comment


C’est un moment consacré aux sports, mais l’ouverture de la troisième édition de « Cross de cohésion » dénommée ‘’Abidjan 2017 ‘’ qui se tient à l’école de gendarmerie du 7 au 8 avril 2017, a donné l’occasion au commandant supérieur en second de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, Alexandre Apalo Touré, de signifier son mécontentement sur les récents mouvements d’humeurs de militaires de janvier 2017.

« …je vais profiter de l’occasion pour m’adresser d’abord aux gendarmes et ensuite aux élèves pour leur dire que le temps de votre formation a permis à vos différents chefs de vous donner la formation physique, morale et intellectuelle. Mais, aussi des conseils qui sont bien afin que vous soyez de dignes gendarmes. Cela apparaît donc dichotomique avec votre comportement lorsqu’après la formation, on apprend que pour certaines raisons qui souventes fois ne sont pas responsables, certains parmi vous se permettent de tirer dans les casernes. Vous devez comprendre que le sportif est d’abord quelqu’un qui est assez responsable. Qui a la vertu de la discipline, et donc cette discipline doit vous permettre en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance de rester et de demeurer gendarmes. Ceux qui l’ont fait, ne se sont pas comportés comme de bons gendarmes », a fustigé le général de brigade Alexandre Apalo Touré.

Ce message, le commandant supérieur en second de la gendarmerie ivoirienne l’a aussi adressé aux autres corps de l’armée. « C’est aussi l’occasion pour nous de dire à nos amis qui sont venus nous accompagner pour qu’ensemble nous puissions nous amuser dans le cadre su sport, que nous avons confiance en tous ceux qui portent la tenue. Et nous espérons que chacun avant de porter la tenue, s’est questionné. Pourquoi vais-je porter la tenue ? Je décide de porter la tenue et je pense que c’est la réponse commune parce que je veux être le garant de la sécurité et la défense de la République ivoirienne, des institutions, des personnes et des biens », estime le représentant du général de brigade Nicolas Kouakou commandant supérieur de la gendarmerie.

« Quand on a décidé ainsi, devant toute la nation, quand on s’est engagé ainsi, il faut respecter son idéal ou son serment. C’est pour cette raison que, il apparaît d’autant plus incompréhensible pour nous que, même si on estime qu’on a quelques raisons de revendiquer, nous pensons qu’en tant que corps habillés, nous savons que certains vont trop loin quand ils indisposent la population avec des tirs en l’air ou des comportements violents. Nous exhortons tous nos frères d’armes, nous tous, vous tous à se rediscipliner, à respecter notre serment, notre engagement idéal qui nous a permis donc de nous engager dans le service militaire. Nous devons donner l’exemple et la population attend beaucoup de nous. Les autorités attendent beaucoup de nous », a-t-il interpellé les soldats.

Le « Cross de cohésion » qui est à sa troisième édition verra cette année la participation de toutes les unités de la gendarmerie et des équipes militaires et paramilitaires. A savoir, les Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), la police nationale, la douane, les eaux et forêts et les affaires maritimes. Ces journées sportives consisteront à des cross sur 4 Kms et sur 8 Kms et un match de gala, qui se disputeront ce samedi 8 avril.

De l’avis du directeur des services de santé et de l’action sociale des armées le colonel-major professeur Yao N’Dri Athanase, le sport « est le premier médicament qui ne coûte rien ». Sa pratique dit-il, oxygène les organes vitaux du corps et contribue à lutter contre le stress. Abidjan est la deuxième ville à accueillir « Cross de cohésion », après Bouaké.

Richard Yasseu
Commentaires


Comment