Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Paquinou Anticipé : le CPPE «Mamie Adjoua» de Yopougon indique la voie de la réconciliation par le brassage culturel
Publié le dimanche 9 avril 2017  |  Abidjan.net
Paquinou
© Autre presse par DR
Paquinou anticipé : le CPPE «Mamie Adjoua» de Yopougon indique la voie de la réconciliation par le brassage culturel
Il y a eu ambiance des grands jours au Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) ‘Mamie Adjoua’ de Yopougon, le jeudi 6 avril 2017. Mme Toto Kouamé Berthe Anouan, affectueusement surnommée ‘La mère des lieux’ par ses collaborateurs, Directrice de cette institution, a pris prétexte de l’organisation de son «Paquinou» 2017 anticipé, aux couleurs traditionnelles Adioukrou, pour présenter ce que ses tout-petits savent faire le mieux.
Comment


Il y a eu ambiance des grands jours au Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) ‘Mamie Adjoua’ de Yopougon, le jeudi 6 avril 2017. Mme Toto Kouamé Berthe Anouan, affectueusement surnommée ‘La mère des lieux’ par ses collaborateurs, Directrice de cette institution, a pris prétexte de l’organisation de son «Paquinou» 2017 anticipé, aux couleurs traditionnelles Adioukrou, pour présenter ce que ses tout-petits savent faire le mieux : montrer la voie de l’Ivoirien nouveau et de la réconciliation vraie, à travers l’exaltation de l’amour de l’autre, du partage et des alliances interethniques. Le tout, bien entendu, sur fond de valorisation des tenues traditionnelles, de la gastronomie et des richesses socio-culturelles du pays Adioukrou.
Aux sons de musiques et de danses du terroir Adioukrou produits par le Brem-Art (venu de Dabou), du maitre-tambour et dramaturge Lathro Pamphile et de ses 4 gamins (Joseph et Qwit 13 ans ; Marco 7 ans et le prodige Philippe 3 ans, qu’accompagnait pour la circonstance le maitre-balafon Souleymane Kéita), les gamins du CPPE ‘Mamie Adjoua’ Yopougon, ont rivalisé d’imagination, étalant ici et là leur savoir-faire et leur savoir-être. Pendant 5 heures d’horloge et à la grande satisfaction des invités, ils ont revisité le patrimoine culturel Adioukrou : les tenues vestimentaires, les atours guerriers, les mets du terroir, la condition de la femme au lendemain de son accouchement, les danses, etc., et les ont fait cohabiter avec les richesses culturelles des autres contrées de notre pays. La directrice, Mme Toto Berthe Anouan et ses collaboratrices ne sont pas restées en marge de l’événement. Elles ont aussi offert des mets, des plages musicales et danses du terroir ivoirien.
Le déplacement, comme on le voit donc, en valait la chandelle. C’est pourquoi, Mmes Akora Yapo Ramata Et Ndoua Gisèle, respectivement Directrice de la Coordination des structures de base, et Directrice régionale des Lagunes, au Ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, venues saluer l’initiative et l’encourager à se pérenniser, n’ont pas manquer de transmettre à leur «sœur» Toto Berthe Anouan, le soutien massif du ministère de tutelle. A côté de ces illustres invitées, plusieurs autres personnalités dont M. Boalié Aimé, Directeur régional de la Mé, qu’accompagnait une forte délégation de plus de 50 personnes, n’a pas voulu se faire compter cette fête anticipée des tout-petits de ‘Mamie Adjoua’ de Yopougon.
Au terme de cette journée de communion, tout-petits et invités se sont quittés, satisfaits du travail bien fait et du spectacle produit. La volonté de l’équipe pédagogique et des gamins du CPPE de s’inscrire dans la vision gouvernementale qui prône l’Ivoirien nouveau et la réconciliation a touché plus d’un. Rendez-vous est donc pris pour «Paquinou»2018.

Correspondance particulière : ITK
Commentaires


Comment