Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Fête des Rameaux: L’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem célébrée à Anoumabo
Publié le dimanche 9 avril 2017  |  Fraternité Matin
Célébration
© Abidjan.net par Danielle Tagro
Célébration de la fête des rameaux à l`église Saint André de Yopougon
Dimanche 29 mars 2015. Abidjan. Fête des rameaux à l`église Saint André de Yopougon.
Comment


Dans son homélie, le Père Ekanza, aumônier des jeunes et célébrant du jour, a critiqué l’attitude versatile des hommes.


Ce dimanche 09 avril 2017, au petit matin, les fidèles chrétiens des sous-quartiers d’Anoumabo (Marcory-Abidjan) sont sortis nombreux, brandissant des rameaux (Palmes). Ils ont convergé vers leur paroisse, l’église Saint-Pierre. En procession vers l’édifice religieux, ils chantaient en chœur le cantique «Béni soit celui qui viens au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux».
Pour rappel, il est bon de savoir que le dimanche des Rameaux marque deux évènements majeurs : l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem ainsi que la Passion du Christ. Cette solennité marque également le début de la semaine Sainte.

Dans son homélie, le Père Ekanza, aumônier des jeunes et célébrant du jour, a critiqué l’attitude versatile des hommes. Raison pour laquelle, en s’appuyant sur les textes liturgiques du jour, il a déclaré que «Jésus nous invite à revoir nos attitudes». Car, affirme-t-il, «l’on ne doit pas agir selon ses seuls intérêts. Mais, doit plutôt accomplir des actes en tenant compte de la volonté de Dieu».
En référence à des personnages comme Judas (qui a trahi Jésus), Pierre (qui a renié Jésus) et Pilate (autorité romaine), le père Ekanza a exhorté les chrétiens à réviser leur comportement. «A Chaque fois que nous critiquons ou complotons contre notre prochain, nous sommes des Judas», a-t-il déploré.
L’homme de Dieu demande donc aux fidèles de dire la vérité. «Aujourd’hui nous célébrons l’entrée triomphale de Jésus, mais c’est plutôt dans nos cœurs que Jésus doit entrer», a-t-il exhorté. Il invite donc chaque chrétien à «faire un mea-culpa, en vue de prendre la résolution de changer pour être un homme nouveau à Pâques», a-t-il conclu.

Marie-Ange Akpa
Commentaires


Comment