Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Lancement des activités de la Fédération Ivoirienne de Wado Academy Côte d’Ivoire (Fewaci): Me Elakoua veut aller loin
Publié le lundi 10 avril 2017  |  L'Héritage
Comment


La Fédération ivoirienne de Wado Academy Côte d’Ivoire (Fewaci), dernière-née des fédérations sportives des arts martiaux, a procédé au lancement officiel de ses activités, le 8 avril 2017, au Groupe scolaire Rodin sis à Yopougon- Maroc. C’était en présence du représentant du ministère des sports et loisirs, du représentant du ministère de l’éducation nationale, du président d’honneur, de nombreux invités, parents et amis. Saisissant cette occasion, le Sensei Elakoua Félix, président de cette fédération, est revenu sur les fondamentaux de cette discipline d’origine japonaise. Selon lui, « la Wado Academy est une école dans laquelle est recherchée la voie qui permet d’accéder à la paix .C’est un style souple, fluide, esthétique dont les mouvements respectent les possibilités naturelles du corps .La notion d’esquive prédomine. Elle apparait donc comme un des styles les plus complets du Karaté ».Poursuivant, il vante les apports de cette discipline aux pratiquants. En effet, au dire du président de la Fewaci, la Wado Academy aide à développer le corps, à renforcer les capacités intellectuelles des athlètes et permet un meilleur rendement scolaire. Au-delà de ses apports intellectuels, la Wado Academy permet avant tout de s’assurer une défense, d’enseigner la discipline, la persévérance et le courage. Mieux, à promouvoir la paix à tous les niveaux et à pacifier les pratiquants. Après avoir donné les raisons pour lesquelles les Ivoiriens dans leur grande majorité devraient pratiquer la Wado Academy, le président a livré son programme d’activités. C’est ce qui est essentiel selon le représentant du ministère des sports et Loisirs M. Durand. « Vous venez de naitre. Le plus dur c’est de prouver au ministère que vous travaillez .C’est à travers vos activités qu’on saura que la fédération existe .Le ministère tient à ce que vous ayez des activités à l’intérieur du pays .Très souvent, les fédérations nous font croire qu’elles ont des ligues à l’intérieur du pays. Or, il n’en est rien. Depuis mercredi, le ministère a instruit les directeurs départementaux à l’effet de recenser les différentes ligues. J’invite les athlètes à travailler car ils seront amenés à croiser leurs amis d’ailleurs », a-t-il indiqué avant d’inviter la fédération à rester sereine. Elle qui a subi toutes sortes d’attaques, de calomnies et de frustrations lors de son passage d’association à une fédération. Mais, elle en est sortie grandie en transformant, selon le président Elakoua, ses souffrances en force galvanisatrice qui leur a permis d’atteindre le niveau où ils sont aujourd’hui et d’aller de l’avant. Le président d’honneur de la Fewaci , Kouamé Ambroise Sopita ne dit pas autre chose quand il affirme que la Wado Academy revient de loin. « Avec 3 ou 4 athlètes au départ, on est passé à des milliers d’athlètes aujourd’hui ». C’est pourquoi, il a invité tout le monde à rejoindre ce groupe sérieux. C’est par des démonstrations de Kata supérieur et d’attaque défense que cette cérémonie de lancement des activités de la fédération ivoirienne de Wado Academy qui compte 25 clubs et 2500 pratiquants a pris fin.

Patricia Lyse
Commentaires


Comment