Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Littérature : Dédicace des volumes 2 et 3 des « TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE » de Pacôme Kipré
Publié le vendredi 14 avril 2017  |  Abidjan.net
Littérature
© Autre presse par DR
Littérature : Dédicace des TRACES D`UNE ENFANCE HARDIE
L’auditorium des Facultés Universitaires Privées d`Abidjan (FUPA) a servi de cadre, le mercredi 12 avril 2017, à la dédicace des volumes 2&3 de la trilogie «TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE » de l’enseignant, éducateur et écrivain ivoirien Pacôme Christian Kipré.
Comment


L’auditorium des Facultés Universitaires Privées d’Abidjan (FUPA) a servi de cadre, le mercredi 12 avril 2017, à la dédicace des volumes 2&3 de la trilogie «TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE » de l’enseignant, éducateur et écrivain ivoirien Pacôme Christian Kipré.

Cette dédicace semblable à un livre dont on feuillette les pages, a été marquée par une série de témoignages aussi bien de parents que d’amis de l’écrivain Pacôme Kipré, de qui tous ont relevé le sens de la Famille et de l’amitié ainsi que beaucoup d’humanisme. De lui, sa Tante-Mère, Viviane Zunon-Kipré dira qu’elle garde le souvenir d’un enfant affectueux, qui a le sens de la famille. L’administratrice a loué le côté philanthrope et solidaire de son fils. « Il se sent concerné par les enfants des autres. Notamment ceux appelés enfants en difficulté dont il s’occupe dans le 20ème arrondissement à Paris à 6000km d’Issia, le village de son père », a témoigné Viviane Zunon-Kipré. Elle a salué la sollicitude dont il a fait preuve en leur rendant visite elle et son époux alors que celui-ci était malade et hospitalisé à Paris. « Quelque soit ton âge, tu resteras notre fils. Que tes traces laissent des traces », a-t-elle conclu.

Quant à la célèbre animatrice télé Génévieve Tegbo Wanné, qui a préfacé le tome 2 des « TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE », elle a relevé l’esthétique littéraire de l’écrivain. « Quand j’ai lu le tome 1, je me suis régalé. Et je l’ai lu d’un trait. Pacôme a une écriture qui est vraiment spéciale. On y retrouve du tout et c’est un réel plaisir. Son émotion, il l’a transmet dans son livre », a dit l’animatrice avant de dire « bravo et bon vent », à l’écrivain. A sa suite Félix Alain Tailly, le Directeur du Centre National des Arts et de la Culture (CNAC) et l’auteur de la préface du tome 3 des « TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE » a dit ses remerciements à l’écrivain Pacôme Kipré, qui avec ses livres « a jeté en chacun des lecteurs les souvenirs de son enfance ».

Le député de la commune de Cocody, Yasmina Ouegnin a rendu hommage à l’écrivain. « Ce que j’apprécie chez lui, c’est qu’il écrit facilement. La preuve qu’il dit la vérité. Car quand ce qu’on dit est la vérité, les mots pour le dire arrivent aisément », a dit le député de Cocody. Au nom de la famille de Pacôme Kipré, son frère aîné ainsi que Monseigneur Paul Dakoury-Tabley ont dit la gratitude de la famille aux personnes venues nombreuse à cette dédicace. « Je suis heureux d’être ici, heureux d’entendre ces belles paroles sur lui. Je le félicite », a conclu Monseigneur Paul Dacoury-Tabley.

Pacôme Christian Kipré a reconnu que les tomes 2 et 3 des « TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE » sont des histoires de tout le monde. Il a par ailleurs indiqué que le volume 1 est au programme des classes de 3ème dans le 20è arrondissement à Paris.

Pacôme Christian KIPRE est né en Côte d’ivoire. Cadre moyen, détaché au collège Lucie Faure dans le 20ème arrondissement, il s’occupe des élèves en grande difficulté scolaire et issus des milieux sociaux défavorisés. Catholique, humaniste convaincu et pratiquant, il s’implique dans plusieurs associations venant en aide aux enfants et aux plus démunis. Une tête et un cœur bien faits, dans un corps « saint ». Une combinaison gagnante pour tout être humain. LES TRACES D’UNE ENFANCE HARDIE, sont des recueils de nouvelles qui plongent le lecteur dans des histoires qui ont émaillé l’enfance de l’auteur.


Elisée B.
Commentaires


Comment