Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lutte contre le non respect du prix du cacao à Grand-Lahou
Publié le vendredi 14 avril 2017  |  AIP
Comment


Grand-Lahou - Le préfet de Grand-Lahou (Sud, région des Grands ponts), Bamba Souleymane, a annoncé, jeudi, une traque des pisteurs et acheteurs qui ne respectent pas le prix d'achat du cacao fixé par l'État.

Il a fait cette déclaration à la salle des mariages de la mairie, lors du lancement officiel de la campagne intermédiaire en présence du délégué régional Abidjan Sud du Conseil café cacao, des acheteurs et des producteurs.

Bamba Souleymane a fait la promesse d’assainir la filière café-cacao dans le département. « Tous ceux qui achètent le cacao en-dessous de 700 FCFA qui est le prix d'achat fixé par l'État, seront arrêtés systématiquement. Les sous-préfets mèneront des enquêtes pour détecter ces mauvaises pratiques », a-t-il prévenu.

« Dans la sous préfecture de Bacanda, l'on nous a révélé l'existence d'acheteurs et pisteurs qui ne respectent pas le prix d'achat bord champ. Le pisteur est lié à l'acheteur, nous ne voulons plus de pisteurs comme électrons libres à Bacanda. Les faux pisteurs doivent être débusqués », a indiqué le préfet de Grand-Lahou qui a aussi donné instruction au sous-préfet de Bacanda, Kpagbi Tchematché de recenser tous les acheteurs et pisteurs exerçant dans sa localité.

Bamba Souleymane a enfin relevé qu’il ira lui-même rencontrer tous les acteurs de la filière afin de les sensibiliser pour le respect des prix fixés par l'État.

Le délégué régional Abidjan sud du Conseil café cacao, Kouadio Kouamé a indiqué que pour cette campagne 2016-2017, le prix minimum garanti bord champ du cacao bien fermeté, bien séché et bien trié est fixé à 700 frs CFA/Kg. « Tout achat en dessous de ce prix est interdit formellement », a-t-il souligné.

rk/aaa/fmo
Commentaires


Comment