Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

140 jeunes de Tengréla bientôt formés en soudure
Publié le samedi 15 avril 2017  |  AIP
Comment


Tengrela - Le Collège d’enseignement technique industriel et commercial (CETIC) et la société Bureau Jethro International se sont accordés vendredi à Tengréla pour offrir une formation qualifiante en soudure à 140 jeunes de la région de la Bagoué (Nord).

Selon les initiateurs, ce projet constitue une des solutions pour réduire le fort taux de chômage des jeunes. ‘’Le métier de soudure est un secteur où la main-d’œuvre qualifiée est peu abondante alors que la demande est en forte croissance’’, a justifié le directeur de cette PME, Gouan Olivier.

« En outre, avec la construction de la mine d’or de Sissengué, de nombreux artisans soudeurs seront confrontés au problème de justification de leur qualification. Ce projet vient palier à cette difficulté en permettant, en six mois, d’offrir une formation pratique et certifiée par une école publique, notamment le CETIC de Tengréla », a précisé M. Gouan.

Le directeur du CETIC, Loué Logbo, s’est réjoui du choix porté sur son école en tant qu’opérateur technique du projet.

‘’Notre école dispose de compétences humaines non seulement pour répondre à l’objectif premier que nous commande l’Etat mais aussi pour des formations qualifiantes et des renforcements de capacités. Ce partenariat gagnant-gagnant rentre ainsi dans la vision du gouvernement et du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara qui est d’impliquer le secteur privé dans la formation professionnelle afin de répondre plus efficacement à la problématique du chômage en Côte d’Ivoire », a souligné M. Loué.

Les responsables d’associations de jeunesse présents ont appelé les jeunes de la région de la Bagoué à saisir l’opportunité. Selon M. Camara Drobia, délégué régional du Conseil national des jeunes (CNJ), ils doivent se détourner des activités éphémères et précaires telles que l’orpaillage pour ‘’se construire un projet d’avenir’’, en acceptant de se former à un métier.

D'après les organisateurs, un cadre du département, M. Koné Siaka, a pris en charge près de 70% du coût de la formation qui s’élève à 385 000 FCFA pour chacun des 140 apprenants, soit une contribution de 36 400 000 FCFA. Ce parrain a invité les jeunes, à travers une vidéo projetée dans la salle, à accepter de se former afin de profiter des perspectives prometteuses du département et éviter ainsi d’être des spectateurs du développement de leur région.

Le début des cours qui se dérouleront au sein du CETIC de Tengréla en deux sessions de formation de six mois chacune est prévu pour le 18 avril.


tmpo/sdaf/cmas
Commentaires


Comment