Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Le maire de Lampedusa et SOS Méditerranée remportent le Prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix
Publié le mercredi 19 avril 2017  |  AIP
Comment


Abidjan- Les lauréats du Prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, au titre de l'année 2017, sont le maire de la ville italienne de Lampedusa, Giuseppina Nicolini, et l’ONG SOS Méditerranée de France, annonce un communiqué de l'UNESCO transmis mercredi à l’AIP.

Ces récipiendaires ont été récompensés pour leurs efforts déployés en vue de sauver la vie des réfugiés et des migrants en leur offrant des commodités plus humaines, indique le communiqué.

La grande humanité et l'engagement constant du maire Giuseppina Nicolini dans la gestion de la crise des réfugiés et de leur intégration après l’arrivée de milliers de réfugiés sur les côtes de Lampedusa et ailleurs en Italie, ont plaidé en sa faveur. L'association européenne SOS Méditerranée a sauvé 11 000 personnes en détresse en mer Méditerranée, depuis le lancement de ces opérations de sauvetage en février 2016.

Pour le jury, la communauté internationale doit veiller à ce que la Méditerranée soit un lieu où la solidarité et le dialogue interculturel dominent et non le théâtre de tragédie. Ce sont 13 000 hommes, femmes et enfants qui ont péri dans des naufrages depuis 2013, selon le président par intérim du jury, Joaquim Chissano, ancien Président du Mozambique.

Créé en 1989, le Prix Félix Houphouët-Boigny est décerné tous les ans par l’UNESCO. Des personnalités dont le président français, François Hollande, le Sud-Africain Nelson Mandela, Yitzhak Rabin (Israël), Yasser Arafat (palestine), le Roi Juan Carlos d’Espagne et l’ancien Président américain Jimmy Carter ont vu leurs actions être reconnues par ce prix international.

Une distinction qui se propose d’honorer des personnes, des institutions et des organisations qui contribuent de manière significative à la promotion, à la recherche et à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la charte des Nations Unies et de l’Acte constitutif de l’UNESCO.


nmfa/cmas
Commentaires


Comment