Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Un atelier sur la stratégie de transition vers l’économie formelle prévu vendredi
Publié le mercredi 19 avril 2017  |  AIP
Comment


Abidjan - Un atelier sur le thème "Quelle stratégie de transition vers l’économie formelle pour la Côte d’Ivoire: principes directeurs et cadre de politiques de la R.204" se tiendra vendredi, à Abidjan, indique une note d’information parvenue à l’AIP.

Il s’agira, au cours de l’atelier de présenter les principes directeurs et le cadre de politiques de la R.204 et discuter leur pertinence pour la Côte d’Ivoire, de dresser un premier diagnostic participatif des facteurs de l’informalité et des obstacles à la formalisation en Côte d’Ivoire, et d’identifier les mesures prioritaires à mettre en œuvre et les rôles et responsabilités de chacun pour la mise en œuvre d’une stratégie nationale intégrée de transition de l’économie informelle vers l’économie formelle.

Cet atelier permettra aussi de faciliter le dialogue entre les partenaires sociaux et les représentants du gouvernement et acteurs du secteur pour le développement d’un plan d’actions intégré de formalisation des emplois dans le secteur du commerce en identifiant les priorités nationales et institutionnelles et de discuter en détail des enjeux et des voies de la transition vers l’économie formelle d’un secteur pilote : le secteur commercial.

La recommandation R.204 reconnaît que « de par son ampleur », l’économie informelle, sous toutes ses formes, constitue une entrave de taille aux droits des travailleurs, y compris les principes et droits fondamentaux au travail, à la protection sociale, à des conditions de travail décentes, au développement inclusif et à la primauté du droit.

Pour la Côte d’Ivoire, l’Enquête nationale sur la situation de l’emploi et le secteur informel en 2016 (ENSESI, 2016) montre que l’emploi en Côte d’Ivoire est presqu’exclusivement informel (93,6%) quel que soit la caractéristique socio-démographique considérée à l’exception des travailleurs de niveau d’étude supérieur (52,8%), souligne le document.

Dans ce contexte, faciliter la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle devient une priorité pour le gouvernement ivoirien et les organisations d’employeurs et de travailleurs afin de lutter efficacement contre la pauvreté et promouvoir le développement économique et social du pays, append-on.


fmo
Commentaires


Comment