Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des jumeaux enlevés après leur naissance, à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan
Publié le jeudi 20 avril 2017  |  APA
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Des jumeaux ont été enlevés depuis le 14 avril dernier après leur naissance, au Centre hospitalier et universitaire de Yopougon, dans l’ouest d’Abidjan, rapporte une source policière.
Img : Des jumeaux enlevés après leur naissance, à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan
La mère, répondant au nom de Marina Yapi, une jeune étudiante de 25 ans, est actuellement aux mains de la police ivoirienne. Après avoir accouché de jumeaux au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon, la nouvelle maman raconte que sa mère biologique qui vit en France les y a envoyés.

Stupéfait, le père des jumeaux, M. Dao, un jeune cadre, a saisi la police en évoquant « un trafic humain ». Il n’a pas encore vu ses enfants depuis leur naissance. M. Dao qui n’en croit pas ses yeux, estime que cette dernière aurait vendu les bébés à un réseau de trafiquants d’êtres humains.

Il y a deux que ces deux tourtereaux se sont rencontrés à Grand-Bassam. Dao et Marina se sont ensuite mis en couple. La jeune dame tombe enceinte, mais ses parents demandent qu’elle « avorte » au risque de se faire renvoyer du cocon familial.

Le jeune cadre loue une maison à Marina. A terme, elle accouche le 14 avril au Chu de Yopougon et joint son amant par téléphone pour lui annoncer la nouvelle. Ce jour, il se rend au chevet de cette dernière, mais constate que son bébé n’est pas là.

Désabusé, Dao ne sait à quel saint se vouer. Il est dans le désarroi : Celle qu’il aime est en détention et ses bébés sont portés disparus. Jusque-là, il n’a vu ses enfants qu’à travers un post WhatsApp que lui a envoyé Marina après son accouchement.

PIG/ap/ls/APA
Commentaires


Comment