Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La FESCI dénonce l’incarcération d’étudiants au Niger
Publié le jeudi 20 avril 2017  |  AIP
Comment


Abidjan- La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), en tant que membre de la Confédération estudiantine et scolaire de l’Afrique (CESA), dénonce l’incarcération d’étudiants au Niger et appelle à leur libération.

L’organisation a organisé mardi, un sit in de protestation devant l’ambassade du Niger en Côte d’Ivoire. Lors de ce rassemblement, le secrétaire général de la FESCI, par ailleurs secrétaire général de la CESA, Assi Fulgence, a estimé « illégale » la procédure judiciaire engagée contre les étudiants en détention dont des leaders du syndicat d'étudiants de l’Union des scolaires nigériens.

Pour lui, leur arrestation viole la liberté d’association. « Nous disons non à ce non-respect de la liberté d’association et syndicale», a-t-il scandé, entouré de plusieurs dizaines de camarades.

Assi Fulgence, au nom de la CESA, a réclamé par ailleurs la réouverture de l’université de Niamey ainsi que l’ouverture d’enquêtes pour que justice soit rendue. Il a traduit la compassion et le soutien de la confédération à toutes les victimes de cette manifestation dont le bilan officiel fait état de 109 blessées. Au total, 313 personnes ont été interpellées après la manifestation et 57 ont été libérées.

L’ambassade du Niger n’a manifesté aucune réaction face à la mobilisation des étudiants ivoiriens.

tg/kg/fmo
Commentaires


Comment