Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le paysage bancaire ivoirien compte 26 banques et 2 établissements financiers (Officiel)
Publié le vendredi 21 avril 2017  |  APA
Cérémonie
© Abidjan.net par Serge T
Cérémonie de la rentrée officielle de l`Association Professionnelle des Banques et Etablissement Financiers de Côte d`Ivoire
Jeudi 20 Avril 2017. Abidjan. L`association des professionnelles des banques et établissements financiers de C​ô​te d`Ivoire a fait sa rentrée officielle qui marque le début de ses activités prochaines en présence de Guy Koizan nouveau président de ladite association.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le paysage bancaire ivoirien compte 28 établissements de crédits dont vingt-six banques et deux établissements financiers, a appris APA, jeudi, à Abidjan de source officielle.

L’information a été donnée par le nouveau président de l’Association des Professionnels des Banques et Etablissements Financiers de Côte d’Ivoire (APBEF-CI), Guy Koizan qui s’exprimait lors de la rentrée solennelle de son association. M. Koizan a succède à Souleymane Diarrassouba, promu en janvier dernier ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME.

Le Conseil Exécutif de l’APBEF-CI, avec le soutien des membres de l’Association, envisage d’œuvrer prioritairement pour «un financement plus accru du secteur privé et des PME /PMI ». L’association entend également œuvrer à la formation continue de ses membres via le partenariat avec le CFPB/ France, mais également au renforcement du dispositif sécuritaire au sein des établissements ».

Guy Koizan a par ailleurs, souligné la nécessité de la sensibilisation pour une bancarisation de la population estimée à « un peu plus de 16% actuellement ».
Pour lui ce sont « un peu plus de quatre millions de comptes bancaires que ces établissements enregistrent dans leurs livres. Il y a donc du travail à faire, au regard de la population encore «bancarisable».

« La promotion de la bancarisation demeure un important levier de mobilisation de ressources et de renforcement des moyens des établissements de crédit pour financer durablement l’économie et donner ainsi un coup d’accélérateur à notre pays qui aspire légitimement à l’émergence à l’horizon 2020 », a ajouté le premier responsable des banquiers ivoiriens qui a salué le travail abattu par son prédécesseur.

« Le ministre Diarrassouba a véritablement révolutionné l’APBEF-CI au cours de son mandat, en lui donnant plus de visibilité et en faisant d’elle un maillon incontournable dans le financement de l’économie », a-t-il fait remarquer.

« Je m’efforcerai d’exécuter la tâche que vous m’avez ainsi confiée, avec vigueur et loyauté, pour une APBEF-CI encore plus forte et prête à de nouveaux challenges » a promis le Président de la faitière des banques ivoiriennes face à ses paires.

L’APBEF-CI a pour objet de susciter et de maintenir des relations régulières et profitables entre ses membres, de manière à leur permettre de présenter un front uni et avoir le même langage, pour la défense et le développement des activités bancaires et financières dans l’économie de type libéral de la Côte d’Ivoire.

LS/APA
Commentaires


Comment