Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des patrons de presse et infographes se forment à la gestion d’équipe et de développement de stratégies éditoriale
Publié le jeudi 27 avril 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro-Un séminaire de renforcement de capacité organisé par l’Unesco à l’intention des rédacteurs en chef, directeurs de publication et infographes sur la gestion d’équipe et de développement de stratégies éditoriales s’est ouvert mardi, à Yamoussoukro.

L’atelier est initié en collaboration avec le ministère de la Communication, de l’Économie numérique et de la Poste, l’Observatoire de la liberté de la Presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED) instance de d’autorégulation du secteur de la presse, le Groupement des éditeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), et le Forum des directeurs de publication (FORDPCI).

Il vise, selon les organisateurs, à permettre aux directeurs de publication, rédacteurs en chef, et infographistes d’être mieux outillés en vue de mieux gérer leurs lignes et contenus éditoriaux, et de contribuer à l’apaisement de la situation sociale.

Le formateur expert consultant, Zio Moussa a instruit mercredi au deuxième jour de l’atelier, la quarantaine de participants sur l’infographie qu'il a qualifié de nouveau procédé de l’écriture. Le journaliste-écrivain a conseillé aux patrons de presse de se fixer des objectifs de production éditoriale pour booster le contenu et donner la crédibilité à leur journal, de définir des outils d’évaluation, et de mettre en place des sanctions (positives et négatives) pour discipliner les ressources humaines à des fins de productivité.

L’atelier de renforcement de capacité devra au terme de trois jours de formation, rappeler aux patrons de presse, la nécessité d’assurer avec responsabilité leur rôle dans le traitement de l’information, favoriser une utilisation professionnelle et responsable des photographies dans la presse, et permettre aux organes de presse d’avoir une meilleure gestion d’équipe et des articles, et d’être surtout sensibilisés au respect de l’éthique et de la déontologie.

Le secteur des médias de Côte d’Ivoire connaît de nombreuses difficultés notamment une baisse drastique des chiffres de ventes des journaux et de recettes publicitaires de plus de 30 à 40 %. L’impression des journaux et les salaires des employés constituent les plus grosses charges des entreprises de presse. Les éditeurs de presse, toutes lignes éditoriales confondues, n’engrangent que 03 % des revenus issus de la vente des produits. La société de distribution et les imprimeurs reçoivent respectivement 33 et 64 % desdits revenus, précisent les organisateurs du séminaire.

nam/fmo
Commentaires


Comment