Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Pour avoir causé des désastres : Le transfert d’un Rhinocéros dans une réserve privée par des experts Sud-Africains annoncé
Publié le vendredi 28 avril 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Photographie
© Autre presse par FFrédéric Garat
Photographie d`un des derniers représentants de l`espèce des rhinocéros en Afrique de l`Ouest
Comment


175 millions FCFA, c’est le montant que nécessite l’opération de transfert du Rhinocéros qui a pris ses quartiers dans la sous-préfecture de Tiémélékro dans le département de M’Batto. Pour la réussite de cette opération financée entièrement par le gouvernement ivoirien, des experts Sud-Africains au nombre de 6 sont annoncés en Côte d’Ivoire à compter du mardi 02 mai. L’information a été donnée par Soro Yamani, directeur général du ministère des Eaux et Forêts lors d’une conférence de presse le jeudi 27 avril 2017 dans la salle de conférence dudit ministère au plateau sis à la tour D de la cité administrative. Les experts Sud-Africains seront aidés par des spécialistes ivoiriens de la faune. Cet animal qui pèse 2,5 tonnes sera transféré à compter du 03 mai dans la réserve privée N’Zi River Lodge, située à 45 km de la sous-préfecture de Brobo dans le département de Bouaké. Selon Louis Diakité, propriétaire de cette réserve, c’est une opération « très délicate » qui pourrait durer 24h. Elle obéira à trois étapes à savoir la phase de capture de l’animal, c’est-à-dire l’endormir superficiellement, ensuite le transporter dans son nouveau lieu d’habitation sur une distance d’environ 300 km. La dernière étape est le réveil de l’animal une fois arrivé à destination. Il subira, selon Louis Diakité, une ablation, c’est- à-dire lui couper sa corne afin de le mettre à l’abri d’éventuels braconniers.
Pour rappel, cet animal fait partie d’une espèce de faune sauvage en voie de disparition dans le monde. Celui-ci, le seul en Afrique de l’ouest fait partie d’un groupe de quatre qui résidait dans la réserve de Faune d’ Abokouamékro. Faune créée en 1993 et peuplée en espèces animales par feu Félix Houphouët Boigny. Il a été acheté en Afrique du Sud.
Cet animal sauvage avait semé la désolation en causant la mort du chef de village de Frondobo dans la sous-préfecture de Tiémélékro le 04 Août 2016.

EF
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3915 du 28/4/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment