Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

FEMUA 10 : Les tout-petits, les jeunes et des institutions à l’honneur
Publié le vendredi 28 avril 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
FEMUA
© Autre presse par Children Of Africa
FEMUA KIDS: les enfants de l`Institut des aveugles de Yopougon et du HCR visitent le Bibliobus de Children Of Africa
Mercredi 26 avril 2017. Abidjan (Marcory-Anoumabo). FEMUA KIDS: les enfants de l`Institut des aveugles de Yopougon et du HCR visitent le Bibliobus de Children Of Africa.
Comment


Le deuxième jour de la 10 ème Edition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) qui se tient à Marcory-Anoumambo du 25 au 30 avril 2017 a été consacré aux tout-petits.
Pour cette journée réservée aux tout-petits, jeunes et certaines institutions étaient à l’honneur à l’espace ‘’Femua kids’’ et à l’espace ‘’Carrefour Jeunesse’’. Des espaces de promotion, d’expression, de rencontres, d’échanges et de divertissement, qui ont été pris d’assaut le mercredi 26 avril 2017 par un millier de participants venus de divers horizons d’Abidjan et de l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Sur la scène musicale du ‘’Femua kids’’, plusieurs artistes dont le groupe TNT et des clowns ont arraché des applaudissements et égayé les tout-petits.
Les plus grands, quant à eux se sont retrouvés dans un autre cadre baptisé ‘’Carrefour Jeunesse’’. Elèves, étudiants et professionnels pour la plupart étaient réunis avec pour seul objectif, partager leurs expériences autour du thème « Jeunes et climat ». Une tribune, aux dires des organisateurs, qui vise à donner la parole aux jeunes afin de partager, échanger et s’informer sur leurs implications dans la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement. 2 heures durant, les jeunes se sont parlé mais surtout se sont imprégnés des réalités de la dégradation de l’environnement, du réchauffement climatique ainsi que du rôle qui est le leur dans la sauvegarde de l’environnement.
Dibo Antoine, Président d’une Ong et participant a dit : « La planète est en danger, on parle de la 6ème extinction, c’est dire que nous pouvons disparaître, pas du fait des extraterrestres mais par nos propres actions. C’est une lutte à mener pas forcément pour nous mais pour nos enfants qui pourraient ne pas savoir ce que c’est qu’une forêt ».
Akely Laurent Armand, directeur de la Protection de la jeunesse au ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique a expliqué : « Là, où la jeunesse se réunit, nous trouvons une occasion pour la sensibiliser et lui présenter tous les efforts consentis par le gouvernement pour son épanouissement et pour son bien-être.
Pour ce Femua 10, la Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (Cndhci) était présente pour informer les jeunes et les sensibiliser aux notions de droits humains.

MO avec EA
Commentaires

Dans le dossier

FEMUA 2017
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3915 du 28/4/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment