Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Les chefs de village de Bingerville appelés à une gestion transparente des ressources communautaires
Publié le vendredi 28 avril 2017  |  AIP
Comment


Le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Vincent Toh Bi Irié, a appelé les chefs de village de Bingerville (Banlieue Est d’Abidjan) à gérer de façon «transparente» les ressources communautaires, en vue d’éviter les conflits notamment ceux liés au foncier rural.

«Aujourd’hui, vous avez de gros intérêts économiques et ces intérêts économiques créent de grosses pressions. Car tout le monde veut s’installer et acheter des terres à Bingerville. Donc la pression foncière est forte. Si vous n’avez pas la capacité de gérer les ressources comme des administrateurs modernes, vous tuez la communauté. Il faut qu’il y ait de la transparence car c’est la transparence qui crée la stabilité dans la communauté», a déclaré M. Toh Bi Irié, à l’ouverture, jeudi, du séminaire de renforcement des capacités de la chefferie sur les mécanismes et les outils de management.

Il a invité les chefs coutumiers à faire preuve de «discernement», de «clairvoyance», de «capacité de consensus» et «sublimer les conflits pour les transformer en facteur positif pour nos communautés».

Pour le sous-préfet, Anoh Bédia, initiateur du séminaire, l’objectif ici, est «d’aider les chefs du village à s’approprier les outils modernes dans la gestion de leurs ressources» afin de prévenir certaines situations malencontreuses.

Le projet a eu l’appui du préfet de région, préfet du département d’Abidjan, Diakité Sidiki et du maire Beugré Djoman qui ont souhaité qu’il soit pérennisé. Le séminaire s’achève ce vendredi par des recommandations, souligne-t-on.


ns/kkf/fmo
Commentaires


Comment