Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet de Sikensi appelle la communauté musulmane de Sikensi à taire leurs différends
Publié le samedi 29 avril 2017  |  AIP
Comment


Sikensi- Le préfet du département de Sikensi, Mme Dao Diaby Aminata a appelé, vendredi, les musulmans de Sikensi à taire leurs différends, au regard de la crise qui ronge cette communauté depuis 16 décembre 2016.

Dr Diaby Aminata a profité de la cérémonie de réconciliation et de cohésion sociale avec la communauté musulmane tenue sous le préau de la mosquée principale de Sikensi, pour exhorter tous ses coreligionnaires à accorder leur pardon à l’Imam Diaby Moustapha, demis de ses fonctions par les siens pour « mauvaise gestion des biens de la mosquée ».

Après avoir déploré les positions figées de chaque camp malgré son initiative de médiation appuyée par des autorités politiques, coutumières et religieuses, le préfet a invité les uns et les autres à se conformer aux valeurs de tolérance, d’amour du prochain et de paix, prônées par l’islam pour l’instauration d’une paix définitive parmi les musulmans de Sikensi.

Ces derniers ont aussi été invités par le maire de la commune de Sikensi, Sahoré Essy François De Paul, à se surpasser pour mettre fin à cette crise qui perdure.

Après avoir offert des pupitres à quatre mosquées de la ville, l’autorité préfectorale a participé séance tenante à la grande prière officiée sur place par l’Imam adjoint Sidibé Ismaël.

En marge de la cérémonie, des opposants à l’imam Diaby Moustapha, ont confié à l’AIP que celui-ci ne peut plus diriger de prière à la mosquée principale de Sikensi. « Le préfet ne peut nous imposer un imam qui détourne des fonds et soutient des hommes politiques », ont-ils martelé.

km/kkf/fmo
Commentaires


Comment