Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La nouvelle loi sur la presse inquiète les journalistes (Président de l’UNJCI)
Publié le vendredi 5 mai 2017  |  AIP
Bonne
© Abidjan.net par Atapointe
Bonne gouvernance: Traoré Moussa et le Bureau de l`UNJCI chez Méité Sindou
Jeudi 19 juillet 2012. Abidjan. Le Secrétaire national à la gouvernance et au renforcement des capacités, M. Méité Sindou accorde une audience au nouveau Bureau exécutif de l`Union nationale des journalistes, conduit par son président, Traoré Moussa (photo)
Comment


Abidjan - Le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa a, déclaré, jeudi, à la maison de la presse d’Abidjan (MPA) que la nouvelle loi sur la presse prévoyant l’emprisonnement pour outrage au chef de l’Etat inquiète sérieusement les journalistes.

Traoré Moussa s’exprimait lors de la clôture des activités marquant la 24ème édition de la journée mondiale de la liberté de la presse.

Sur le sujet, il a exhorté les journalistes à prendre leur destin en main, en se mobilisant pour faire barrage au projet de loi concernant leur emprisonnement qu’il avait qualifié récemment de « recul de la démocratie ».

Une marche des journalistes sur la RTI pour réclamer plus de liberté avait ouvert, mercredi, cette célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse 2017.

Le projet de loi sur l’emprisonnement des journalistes de un à cinq ans pour « outrage au chef de l’Etat » sera présenté, ce vendredi, à l’Assemblée nationale.

(AIP)

bbl/fmo
Commentaires


Comment