Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Soubré : Le rêve des ouvriers du barrage brisé
Publié le mardi 9 mai 2017  |  Notre Voie
Comment


« Je demande aux travailleurs concernés de bien vouloir libérer les logements ». Ces mots sont du préfet de région de la Nawa, préfet du département de Soubre, Aliali Kouadio. Il les a tenus lors des festivités marquant la commémoration de la fête du travail. C’était le 1er mai dernier à la place de l’indépendance de la ville.
Poursuivant, il a expliqué dans son adresse à la population que le problème de logements de la cité ouvrière de Côte d’Ivoire Energie est survenu « lorsque certains travailleurs voulaient continuer d’occuper des logements au motif qu’ils y sont arrivés tardivement. Ils estiment donc qu’ils n’ont pas véritablement bénéficié de la gratuite de ces logements ». Pour le préfet, l’élément fondamental à prendre en compte dans ce problème est l’existence du contrat de travail. « C’est durant l’exécution du contrat que vous avez droit aux logements. Dès l’instant que ce contrat est rompu pour fin de chantier, le bénéfice du logement, qui peut être considéré comme un accessoir du salaire, cesse également », a-t-il révélé. Il a également souhaité que les ouvriers préservent, pour l’avenir, leur rapport avec Cote d’Ivoire Energie qui a certainement d’autres projets en vue. Aussi, a-t-il rassuré les travailleurs que la question de ces logements peut être examinée plus tard, avec les différentes parties. Pour sa part, le directeur départemental du travail, Gnohou Gagoula Hyacinthe, a appelé de tous ses vœux le dialogue social;

ROBALE Symphorien
Commentaires


Comment