Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Un atelier bilan pour la campagne cotonnière ouvert à Bouaké
Publié le mardi 9 mai 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - Un atelier, pour faire le bilan de la campagne agronomique 2016-2017 en vue de l’élaboration d’un plan stratégique de relance de la filière coton, s’est ouvert lundi à Bouaké.

Durant trois jours, l’atelier présentera le bilan des activités sur la recherche agronomique, la production de semences, la réalisation du conseil agricole et l’efficacité des intrants, et identifiera les forces, les faiblesses et les menaces du système et de la filière cotonnière, avant de proposer des axes d’amélioration de chacune d’elles.

Initié dans le cadre du Programme d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (PSACI) et financé par le groupe de la Banque mondiale et le Contrat de désendettement et de développement (C2D), l’atelier contribuera à la résolution de certains problèmes actuels rencontrés dans la filière, notamment la baisse de la production cotonnière et de producteurs, le problème d’encadrement des producteurs et le problème de semences.

Des participants tels que le secrétaire exécutif de l’Association professionnelle des sociétés cotonnières de Côte d’Ivoire, N’Dri Christophe, et le président de la fédération des producteurs de coton de Côte d’Ivoire, Yéo Largaton, ont salué l’initiative et souhaitent qu’elle atteigne son objectif.

Face au déclin des performances, l’Etat de Côte d’Ivoire a mis en place, depuis 2009, une politique de relance de la filière coton. Ainsi, l’Etat apporte depuis plus de cinq campagnes, une subvention annuelle de sept milliards de francs CFA. Ces appuis couplés aux efforts des acteurs de la filière, de la Banque mondiale et d’autres partenaires au développement ont permis d’atteindre une production record de 450.000 T de coton graine lors de la campagne 2014-2015.

Toutefois, ces efforts de relance ont été contrariés par des facteurs climatiques défavorables avec pour conséquence la baisse de la production à 310.000 T en 2015-2016. Elle a connu une légère amélioration en 2016-2017 avec une production de 325.000 T, a-t-on noté.


Nbf/kp
Commentaires


Comment