Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Du matériel d’analyse qualité offert aux 60 meilleures coopératives de producteurs d’anacarde
Publié le vendredi 12 mai 2017  |  AIP
Atelier
© APA par Ferdinand KOUAKOU
Atelier formation et distribution de matériel d`analyse qualité à des coopératives de producteurs d`Anacarde
Un Atelier de formation et distribution de matériel d’analyse qualité aux coopératives de producteurs d’anacarde s’est ouvert ce jeudi 11 mai 2017 à Grand Bassam. Cet Atelier dont la cérémonie d’ouverture a été présidé par le Directeur Général du Conseil Coton Anacarde, le Dr Adama Coulibaly, vise à sensibiliser les Organisations Professionnelles Agricoles sur l’amélioration et la préservation de la qualité des noix de cajou ivoiriennes.
Comment


Abidjan - Le Conseil du coton et de l’anacarde a offert, jeudi, du matériel d’analyse de qualité aux 60 meilleures coopératives de producteurs d’anacarde issues de douze délégations régionales.

Ce matériel d’analyse qualité comprend un humidimètre, un bec calao, un couteau, un cutter et des gangs.

Selon le directeur général du Conseil du coton et d’anacarde, Dr Adama Coulibaly, ce don vise à doter dès cette campagne 2017, des coopératives de producteurs de noix de cajou de kits d’analyse qualité, à l’effet de leur permettre de contrôler depuis leurs magasins intérieurs la qualité marchande de leurs produits. Il s’inscrit dans le cadre d’une démarche d’amélioration et de la préservation de la qualité des noix brutes de cajou ivoirienne, a-t-il souligné.

« Etant premier producteur mondial de noix brutes de cajou, l’environnement concurrentiel international, impose à la côte d’Ivoire d’optimiser de façon continue ses résultats pour demeurer leader mondial, notamment au niveau de la qualité marchande des noix commercialisées », a indiqué le directeur général dudit Conseil, précisant que la qualité a un prix sur le marché international.

Dr Adama Coulibaly a invité les récipiendaires à faire bon usage du matériel d’analyse pour le rayonnement de leurs activités agricoles. « Nous souhaitons que ces outils ne dorment pas dans vos magasins parce qu’ils apparaissent comme le gage de la professionnalisation de votre secteur agricole », a-t-il conseillé.

tg/kkf/fmo
Commentaires


Comment