Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

P. Clément Abiodum : « Nous souhaitons devenir paroisse… »
Publié le dimanche 14 mai 2017  |  Le Dominical
Comment


Fête de charité. Des autorités politiques, les paroissiens et d’autres personnes généreuses ont fait des offrandes pour le carrelage de la quasi-paroisse Notre Dame de Lourdes d’Abatta.

La quasi-paroisse Notre Dame de Lourdes d’Abatta était en fête le dimanche 7 mai 2017. Et pour cause, elle a organisé une fête de charité en vue de collecter des fonds pour achever le carrelage de l’église. Des autorités politiques et invités de marque, les membres de la chapelle Saint Jean Eudes d’Abatta, les paroissiens de Notre Dame de Lourdes et des chrétiens venus d’ailleurs ont fait parler leurs cœurs pour bâtir la maison du Seigneur. Selon le père Clément Abiodum, administrateur de ladite quasi-paroisse, l’objectif qu’ils se sont assignés en organisant cette fête de charité, a été atteint. « Nous sommes à l’apothéose de la fête de charité. L’objectif que nous nous sommes fixés a été atteint. De ce fait, je bénie le nom de Dieu. Et je remercie toutes les âmes généreuses qui ont apporté leur contribution. Maintenant que l’argent est disponible, nous comptons achever les travaux d’ici un mois », a-t-il indiqué. Avant de formuler un vœu à l’endroit de l’archevêché. « La chapelle existe il y a environ 10 ans. Nous souhaitons devenir paroisse. Nous comptons donc sur la bienveillance et la bonté de son excellence, Mgr Jean Pierre Cardinal Kutwa, pour réaliser ce vœu », a plaidé l’administrateur. Pour sa part, Yves Aboulé, président du comité d’organisation de la fête de charité, a souligné qu’ils ont travaillé d’arrache-pied, pendant 6 mois, pour la réussite de cette fête. « Le projet de la construction de notre église est estimé à 30 millions de F cfa. A travers cette fête, nous souhaitions réunir 17 millions pour le carrelage de l’église. Les autres étapes suivront progressivement », a-t-il révélé. La messe, à cette occasion, a été dite par le vicaire général de l’archidiocèse d’Abidjan, père Séka Séka Thaddé. Dans son homélie, il a évoqué l’épineux problème de la crise de vocation dans l’Eglise Universelle. « Le 4ème dimanche de Pâques, dans la liturgie chrétienne catholique, est un dimanche très important. Il est appelé « dimanche du Bon pasteur » et dédié aux vocations sacerdotales et religieuses. L’Eglise a pris conscience qu’il y a une grande crise au niveau des vocations. Elle ne croise donc pas les bras, Elle agit. C’est pourquoi, elle a choisi ce dimanche pour inviter toute l’Eglise dans toutes ses composantes ; les prêtres, les religieux et religieuses ainsi que les laïcs à mener des actions pour susciter des vocations », a lancé le vicaire général.

Par N.K
Commentaires

Dans le dossier
Religion 2017
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment