Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Déclaration du Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste relative à la Journée mondiale des télécommunications.
Publié le vendredi 19 mai 2017  |  Ministères
Participation
© Ministères par dr
Participation du Ministre Bruno Koné à la 3ème édition du sommet Transform Africa à Kigali.
Le Ministre Bruno Koné représente le chef de l`état à la 3ème édition du sommet Transform Africa à Kigali.
Comment


Mesdames, Messieurs, Chers compatriotes,

Comme chaque année, le 17 mai, le Monde entier célèbre la Journée Mondiale des Télécommunications/TIC et de la Société de l’Information, avec une thématique proposée par l’Union Internationale des Télécommunications/TIC, l’Institution spécialisée des Nations Unies en charge de la promotion des TIC.

L'UIT a joué depuis plus de cent cinquante ans un rôle central dans l’établissement de réseaux de Télécommunications, dans la mise en relation des hommes et des femmes à travers le monde, dans le développement des services TIC et dans la modernisation de nos modes de vie.

Le constat fait par tous est que les progrès et l'innovation dans le domaine des TIC ont été fulgurants dans le monde, notamment au cours des 30 dernières années, par la vitesse à laquelle ces changements sont intervenus, mais également par leur profondeur, quand l’on observe la transformation extraordinaire notée au cours des dernières décennies des processus économiques et sociétaux, des systèmes de production et de communication, bref, de nos modes de vie.


C’est dans ce contexte que cette année, l’Union Internationale de Télécommunications a décidé de consacrer la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information aux « mégadonnées ou Big Data pour un méga-impact ».

En Côte d’Ivoire, les infrastructures se déploient de plus en plus loin, la connectivité progresse, de plus en plus de personnes utilisent les TIC.

La place et le rôle des services et applications sont de mieux en mieux compris par les populations, de même que les possibilités en matière de création d'emplois, en particulier d'auto-emplois pour les jeunes.


Mesdames, Messieurs,

Nous notons que, sous le leadership du Président de la République, Son Excellence M. Alassane Ouattara, et en ayant en ligne de mire l’émergence à l’horizon 2020, notre pays a réalisé ces dernières années de grandes avancées dans le domaine des TIC. Sur la période de 2012 à 2017, nous pouvons mentionner les résultats suivants :
-les abonnements aux services de télécommunications mobiles sont passés de 16 millions en fin 2011 à 27 millions en 2017 (couverture de plus de 100% de la population) ;
-l’accès internet enregistre plus de 10 millions d’abonnements en fin 2016, alors que ce nombre n’excédait pas 200 mille en fin 2011 ;
-Le succès du Mobile Money, dont l’activité continue de croitre de façon exponentielle avec aujourd’hui environ 10 millions d’utilisateurs et un volume journalier croissant de transactions ;
-l’éclosion de nouveaux métiers liés au numérique, générateurs de valeurs et d’emplois (e-commerce, Mobile Banking, infogérance, centres d’appels, cyber sécurité, développement informatique, contenus multimédias, blogging, community management, etc.) ;
-Le secteur de la téléphonie et de l’internet à lui seul, représente désormais 8% au PIB de notre pays et la contribution indirecte du secteur du numérique est encore plus importante.

De nombreux chantiers sont ouverts, qui transforment progressivement notre pays, en mettant à la disposition des populations, les infrastructures et l’environnement nécessaires, mais également des applications et des services adaptés à leurs besoins du quotidien (inscriptions en ligne, paiement de bourses, télé-enseignement, paiement mobile, déclaration d’impôts en ligne, délivrance de documents administratifs, commerce électronique, gestion du foncier, exploitation agricole, télédétection, sécurité publique, etc.).

La finalité de notre action est le progrès social, à travers les immenses possibilités qu'offre le Numérique, aux plans de la création de valeur, de l'amélioration des processus de production, de l'effacement des frontières et de l’ouverture des marchés, de la réduction de la pénibilité de certaines tâches, de l'autonomisation de la femme, de la capacité à mieux se soigner et à mieux s'éduquer, etc.


Mesdames, Messieurs,

L’accès de plus en plus facile aux smartphones et le développement rapide de la couverture du haut débit mobile en Afrique, combinés à une population africaine jeune et technophile, sont des facteurs majeurs de développement du marché du numérique sur notre continent, mais également une véritable opportunité pour nos pays d’accélérer leur développement.

En Côte d’Ivoire, l’explosion de l’usage des TIC est, comme partout, concomitante à l’explosion des donnés générées par les terminaux et réseaux, par les objets connectés, les services publics et privés, etc. Tous les jours, de plus en plus de données sont collectées et celles-ci, faut-il le rappeler, sont la richesse de demain.
En effet, avec un taux de pénétration des abonnés à la téléphonie mobile dépassant les 100%, le Big Data / l’exploitation des données collectées devient une activité particulièrement prometteuse en Côte d’Ivoire, pour les besoins de sécurité, de statistiques, de planification du développement, etc.

Ces « mégadonnées », produites en quantités considérables et à grande vitesse par les êtres humains et les machines à partir de la navigation internet, des réseaux sociaux, des téléphones portables, des terminaux de paiement, de systèmes de positionnement géographique (GPS), etc., soigneusement recueillies et judicieusement utilisées, en tenant compte des besoins de protection de la vie privée des citoyens, peuvent aider à apporter des réponses pertinentes à diverses problématiques de notre société, notamment celles traitées par les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Ainsi, le recours aux mégadonnées peut être une solution à l’absence ou à l’insuffisance de données statistiques fiables dans nos pays.

A titre d'exemple, une étude menée par des chercheurs sur plus de 15 millions d’abonnés de téléphonie mobile dans un pays Africain a révélé les foyers d’origine et les vecteurs de propagation de la malaria dans ce pays.
L’utilisation des mégadonnées s’est également avérée pertinente dans l’agriculture par l’observation des conditions climatiques, la surveillance les réserves d'eau, l’évolution des prix de vente, etc. Pour les petits exploitants, l'accès à des données fiables peut donner lieu à une hausse de la productivité, un meilleur accès aux marchés et des conditions de vie améliorées.


Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes,

Je voudrais à l’occasion de cette journée de célébration des TIC dans le monde, vous redire la foi du Gouvernement ivoirien dans la capacité de ces technologies à accélérer la marche de notre pays vers le développement et à améliorer sensiblement les conditions de vie de nos populations.

Je vous invite à prendre le train de la modernité et du futur, celui de l’émergence à l’horizon 2020, en vous appropriant ces technologies, en les domptant pour en faire des opportunités de création d’emplois, de production de richesses et d’amélioration de nos vies.

-Vive la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information ;

-Vive la Côte d’Ivoire, moderne et prospère.

Je vous remercie.

Commentaires


Comment