Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Autonomisation des jeunes: Sidi Touré lance la formation de 1750 éducateurs de pairs sur toute l’étendue du territoire
Publié le mardi 23 mai 2017  |  Ministères
Autonomisation
© Ministères par DR
Autonomisation des jeunes: Sidi Touré lance la formation de 1750 éducateurs de pairs sur toute l’étendue du territoire
Lundi 22 mai 2017. Bingerville. Autonomisation des jeunes : Sidi Touré lance la formation de 1750 éducateurs de pairs sur toute l’étendue du territoire.
Comment


35 sessions de formations éclatées de 50 participants, soit 1750 jeunes au total. Voici le challenge du ministre Sidi Tiémoko Touré, en initiant la formation des jeunes des associations membres du Conseil National des Jeunes de Côte d’Ivoire (CNJCI). Ceux-ci seront formés en compétence de vie courante, civisme, volontariat et gouvernance des associations, entrepreneuriat et développement personnel.

Le lancement a eu lieu ce lundi 22 mai 2017 à la mairie de Bingerville, en présence des autorités administratives, politiques et religieuses. Les ateliers éclatés auront lieu en des sessions de deux jours, sur la période de mai à octobre 2017, dans les chefs-lieux de toutes les régions de la Côte d’Ivoire.

Il s’agit pour le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, de contribuer à susciter de bonnes attitudes en milieu jeune. Ce, face à l’incivisme constaté, à la gestion approximative des associations de jeunesse, aux défis et problématiques liés au VIH/SIDA, à la consommation abusive d’alcool et de drogue, aux grossesses précoces, et à la gestion des Activités Génératrices de Revenus (AGR). Sont également concernés par ces ateliers de formations, les jeunes des partis politiques et ceux des associations religieuses.

« Nous entendons à travers ces formations, augmenter votre niveau de qualification afin de faciliter votre insertion professionnelle, vous rendre autonome et responsable. En tant que relais, vous serez amenés à interagir au sein de vos communautés, de vos organisations politiques ou confessionnelles », a indiqué le ministre aux candidats à la formation.
Commentaires


Comment