Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Côte d’Ivoire / International / La CEDEAO préoccupée par l’éradication de la fistule obstétricale dans l’espace communautaire
Publié le mercredi 31 mai 2017  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza
Comment


Abidjan - Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, exprime sa solidarité aux victimes de la fistule obstétricale en Afrique de l’Ouest.

C’était à l’occasion de la célébration à Monrovia, au Liberia, de la Journée internationale de l’élimination de la fistule, présidée par le vice-président libérien, Joseph Boakai, et dont le thème principal cette année est « La CEDEAO restaure la dignité et l’espoir des victimes de fistule obstétricale », rapporte un communiqué de presse transmis mardi à l’AIP.

« Il est évident que nous ne pouvons réussir la CEDEAO des peuples et parachever la vision avant-gardiste des pères fondateurs de notre Communauté en isolant ces victimes silencieuses, rejetées, déniées de leurs droits et dont leur seul tort a été d’être mariées précocement, d’avoir subi des mutilations génitales féminines, de n’avoir pas été suivies médicalement durant leur grossesse, et j’en passe », a dit M. de Souza.

Cette célébration, œuvre du Centre de la CEDEAO pour le développement du genre (CCDG), basé à Dakar, au Sénégal, a été marquée par la diffusion d’informations sur la fistule obstétricale à travers des supports audiovisuels, de la documentation et des rencontres avec le Comité national de coordination du programme de la fistule du Liberia.

Outre les actions d’information et de sensibilisation, le CCDG a également procédé à une remise symbolique de dons aux autorités libériennes, destinés à la réhabilitation du Centre de référence de Phebe, et de l’Unité médicale de prise en charge des victimes de fistule à l’hôpital catholique de Monrovia.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment