Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Opération épervier 2 à Abobo Seulement 8 «microbes» appréhendés…
Publié le vendredi 9 juin 2017  |  Notre Voie
Point
© Ministères par DR
Point de l’opération « Epervier sur Abobo » : 595 individus interpellés, 38 fumoirs détruits et 03 champs de cannabis brûlés
Jeudi 8 juin 2017. Abidjan. Le bilan de l’opération Epervier sur Abobo lancée fin mai fait bilan 595 individus interpellés, 38 fumoirs détruits et 03 champs de cannabis brûlés, etc.
Comment


Face au sentiment d’insécurité envahissante des populations d’Abobo à la suite des agressions répétées des bandes de microbes, près de 800 éléments des forces de défense et de sécurité (policiers, gendarmes, militaires et du Ccdo) ont été déployés dans cette commune depuis le 31 mai dernier dans le cadre de l’opération Epervier 2. Une semaine après, présentant, hier matin au commissariat de police du 21ème arrondissement d’Abobo derrière rails, le bilan de cette opération d’envergure qui a débuté sur des chapeaux de roue, le commissaire principal Timité, chef du District de police d’Abobo a exprimé sa satisfaction en ces termes : « Au cours de cette opération, seulement 8 mineurs ont été interpellés, soit 1,34% contre 587 adultes, soit 98,66% du nombre total des interpellés. Au regard de ce qui précède, nous constatons que la criminalité à Abobo n’est pas forcément le fait des enfants en conflit avec la loi, mais plutôt des délinquants adultes ». Et le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire-major Kouyaté Youssouf de renchérir en évoquant le fait qu’il n’y a eu aucun cas de braquage, d’attaque de domicile et de vol à main armée la semaine écoulée dans la commune d’Abobo. Pour le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko qui refuse que ces enfants en conflit avec la loi soient appelés enfants microbes, il faut éviter de les stigmatiser car, « en prison, ils se radicalisent et deviennent plus dangereux. Ce sont des enfants victimes de la crise et leurs parents, des ex-combattants n’ont pas de repères ». Le ministre Bakayoko a, alors, appelé à une franche collaboration entre les services de police et le centre de suivi et de resocialisation des mineurs pour un meilleur encadrement desdits gosses et une insertion réussie. Il a, enfin, engagé les forces de sécurité à maintenir la pression contre les bandits à Abobo afin de ramener le sentiment de sécurité au sein des populations. 595 individus interpellés dont 8 mineurs et 2 braqueurs, 38 fumoirs détruits et 3 champs de cannabis brûlés sont les grands faits d’armes de cette opération Epervier 2 présentés hier en présence du maire de la commune d’Abobo, Adama Toungara. Ajoutons à cela, la saisie de 15 kg de cannabis, de 545 kg boulettes de cannabis, de 362 mèches de cannabis, de 103 plants de cannabis, de 63 comprimés de Valium, de 2 armes à feu, de 287 armes blanches, de 13 motos volés et retrouvés dans des fumoirs et une grenade.

Didier Kéi
Commentaires


Comment