Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Yamoussoukro : 34 ans après Les conditions de la mort d’Ernesto Djédjé toujours non élucidées
Publié le vendredi 9 juin 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Hommage
© Autre presse par DR
Hommage à Ernesto Djédjé, roi du «ziglibity»
Comment


9 juin 1983-9 juin 2017, voici 34 ans que Djédjé Blé Loué Ernest, dit Ernesto Djédjé, s’en est allé. Il est mort à Yamoussoukro. Mais 34 ans après, les conditions sur les circonstances de sa disparition qui avaient suscitées à l’époque beaucoup de commentaires restent toujours intactes. Chanteur, Poète-fabuliste, danseur, arrangeur et un guitariste ivoirien, il était aussi renommé pour ses performances scéniques notamment ses déhanchements très particuliers dont lui seul, connait le secret. ‘’ Le Gnoantré national’’, comme on l’aimait l’appeler a inspiré beaucoup de chanteurs dont Blissy Tebil, Luckson Padaud, Johnny lafleur…. Créateur du ziglibithy, Ernesto Djédjé était un artiste multidimensionnel baptisé ‘’Le Roi du Ziglibity’’. Egalement auteur-compositeur-interprète talentueux, il était doté d'un timbre vocal captivant qui puisait sa source d’inspiration en pays Bété, notamment à Tahuraguhé, son village natal situé dans la région de Daloa. Il était surtout un fin danseur. Lors de ses prestations, il éblouissait le public par ses déhanchements et ses coups de tête-blocages. Ernesto Djédjé avait un style vestimentaire jugée ‘’extravagant’’, bien adaptée à son rythme musical. Reconnu pour ses recherches musicales, c’est bien son album ‘’Ziboté’’ sorti en 1977 qui le projeta au-devant de la scène. Il connaitra plusieurs autres succès en 1979 et 1980, respectivement avec ‘’Golozo’’ et ‘’Azonadé’’. L’année suivante, il sera l’auteur de ‘’Zouzou Palegué’’. L'artiste termine sa carrière avec l'album ‘’Tizeré’’ avec notamment un titre en hommage à Konan Bédié en 1982 et un autre, dédié au président Félix Houphouët-Boigny, intitulé ‘’Houphouët-Boigny Zeguehi’’. Le roi du ziglibithy laisse, 34 ans, un ‘’royaume musical’’ sans héritier. Après une guéguerre sans merci que se sont hélas livrés ces derniers.

M. Ouattara
Commentaires

Dans le dossier

Nécrologie 2017
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3940 du 9/6/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment