Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

le président du conseil régional du Tchologo rassure sur la résolution progressives aux problèmes d’infrastructures au collège moderne de Ferké
Publié le dimanche 11 juin 2017  |  AIP
Comment


Ferkessédougou - Le président du conseil régional du Tchologo, Koné Lacina Cadorzi, a indiqué à l'administration et aux personnels éducatifs, aux élèves et aux parents que les problèmes auxquels est confronté le du collège moderne Ferké, notamment le manque d'aires de jeux, d'eau courante et le problème d'électrification seront progressivement résolus, samedi, lors d'une conférence de presse en marge d'une cérémonie de distribution de prix aux meilleurs élèves.

Selon le président du conseil régional du Tchologo, l'établissement étant naissant, il est confronté à des difficultés telles que le manque d'aires de jeux, le manque d'adduction d'eau potable et le problème d'électricité.

"Notre rôle, c'est d'accompagner l'Etat. Nous avons réalisé ce collège pour décongestionner le lycée moderne. L'Etat va reprendre les choses en main. On est en train de faire les démarches. Des études ont déjà été faites pour le branchement de l'électricité et de l'eau. Pour les aires de jeux, nous sommes en train de travailler dans ce sens pour voir les entreprises qui travaillent dans la région comment elles peuvent nous aider à offrir des aires de jeux à cet établissement qui est assez grand pour accueillir le second cycle que nous allons construire progressivement", a expliqué M. Koné Lacina.

En réaction à un cri du cœur des populations, le conseil régional du Tchologo a réalisé, en octobre 2015, un collège moderne à Ferkessédougou en vue de décongestionner le lycée moderne dont les capacités d'accueil s'avéraient insuffisantes.

L'établissement est à sa deuxième année d'existence avec 875 élèves de sixième et de cinquième.

Les résultats scolaires sont bons avec un taux de 94,73% de passage en classe supérieure, mais le manque d'aires de jeux, l'absence de clôture, le manque de cantine scolaire et les difficultés liées au manque d'eau potable et l'électrification sont, entre autres, les maux qui minent la vie scolaire dans ce collège situé sur l'axe Ferké-Lafokpokaha.

Ti/kp
Commentaires


Comment