Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Organisation d’élections en Côte d’Ivoire- L’APDH, à la place de Youssouf Bakayoko, « la société civile »
Publié le mercredi 14 juin 2017  |  Politik Afrique
Comment


L’ONG Action pour la protection des droits de l’homme (APDH) Côte d’Ivoire exige que la Commission électorale indépendante (CEI) soit essentiellement gérée par les organisations de la société civile.

« Pour des élections apaisées, il faut que la CEI (Commission électorale indépendante) revienne à la société civile », a recommandé ce mardi 13 juin Denis Yaurobat, le président de cette organisation de défense des droits de l’homme au cours d’une conférence de presse tenue à son siège à Adjamé.

Selon lui, la CEI, en charge des élections en Côte d’Ivoire connait des problèmes dans son fonctionnement et dans l’accomplissement de sa mission parce qu’ayant une forte coloration politique. Toute chose qui, à l’en croire, est à l’origine des violences connues pendant les échéances de 2010. D’où sa volonté de voir la gestion de cette organisation échoir aux acteurs de la société civile ivoirienne.

Dans la foulée, Denis Yaurobat est revenu sur l’action que sa structure a intentée en 2014 devant la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples contre la CEI. La Cour Africaine des Droits de l’Homme avait donné une suite favorable à cette reforme de la CEI en sa composition actuelle. Le président de l’APDH a fait savoir que cette action devant l’Union Africaine est en conformité avec la déclaration universelle des droits de l’homme et principalement par les recommandations de la commission des droits de l’homme des Nations Unies qui visent à « consolider et les droits de l’homme et la démocratie dans le monde entier ».
... suite de l'article sur Politik Afrique

Commentaires


Comment